SNCF : l’internet dans les trains avance… lentement

Alors que tous les usagers des TGV se languissent de voir arriver internet dans les trains, la SNCF va lancer sa stratégie numérique.

Cela fait maintenant quatre ans que la SNCF a annoncé l’arrivée du Wi-Fi dans le TGV Est. Pourtant, à l’heure actuelle, internet n’est pas disponible dans les trains français, en tout cas pas dans les trains à grande vitesse. Pour sa défense, la compagnie de chemin de fer déclare : « cela coûte très cher en raison de la vitesse des trains et ce qui est fait sur Thalys est difficilement généralisable ».

Selon des estimations, équiper une rame reviendrait à 350 000 euros, soit la coquette somme de 165 millions d’euros pour le parc TGV actuel. Pour rentabiliser cet investissement, la SNCF doit donc trouver un modèle économique viable.

À ce sujet, Guillaume Pepy, le PDG de la SNCF, a déclaré au mois de septembre : « Il y a dix ans, on a investi 30 ou 50 millions d’euros pour mettre le Wi-Fi dans le TGV Est et Thalys. Aujourd’hui, cet investissement est perdu. On a fait la bêtise de le faire nous-mêmes ». Il est vrai que le Wi-Fi dans les gares, financé par la publicité, ne coûte pas un centime au groupe ferroviaire.

Sous la pression d’Axelle Lemaire, la secrétaire d’État chargée du Numérique, les choses semblent tout de même avancer. Elle vient en effet déclarer que la SNCF « lancera un appel d’offres pour proposer un accès internet dans les trains, dans le cadre de sa prochaine stratégie numérique ».

Il faut dire que la compagnie de chemin de fer semble enfin avoir pris le taureau par les cornes vu que, depuis le 1er janvier, la SNCF dispose d’un directeur général du numérique en la personne de Yves Tyrode. Sa mission va être de lancer la révolution digitale.

Le dossier du numérique avance donc à la SNCF… mais lentement. Il faudra donc encore patienter avant de pouvoir surfer dans tous les TGV.

Malgré cette lenteur, il est tout de même bon de constater que la SNCF n’hésite pas à recourir au numérique, notamment aux réseaux sociaux, comme le prouve sa vidéo pour la nouvelle année publiée par Voyages-SNCF, une chorale d’enfants qui reprend les tweets des internautes.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLe CES 2015 se prépare à être la vitrine du wearable
Article suivantLes sept tendances qui vont marquer le CES 2015

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here