SNCF – TER : le NFC arrive

La SNCF n’a pas attendu sur Apple pour se mettre à la technologie NFC. C’est en collaboration avec Orange qu’une solution sera proposée aux clients TER.

C’est sous la forme d’une solution développée par Orange Business Services que la technologie NFC va débarquer à la SNCF, une arrivée qui n’a rien à voir avec l’annonce de l’iPhone 6 par Apple.

C’est dans le but de « construire une nouvelle relation avec les clients TER » que Alain Le Vern, directeur SNCF Régions & Intercités, annonce le lancement d’une application sans contact pour acheter, valider et faire contrôler son billet depuis son smartphone Android.

Capable de stocker de manière sécurisée les informations du titre de transport dans la SIM la solution fonctionne indépendamment d’un accès au réseau mobile ou de l’état de la batterie ce qui impose bien évidemment l’utilisation de cartes SIM de nouvelle génération qui supporte le NFC.

Reposant sur le standard électronique Calypso, dédié au monde du transport, la solution est gérée à partir de la plate-forme NFC Service Center d’Orange.

À l’heure actuelle, seuls les opérateurs Orange et SFR proposent ce service à leurs abonnés, ce qui n’empêche pas les autres opérateurs de rejoindre ce projet. Attendue pour la mi-octobre, la solution NFC de la SNCD sera pour le moment limitée aux trajets TER plein tarif de la région Basse-Normandie, avant d’être étendu par la suite à l’Alsace, l’Aquitaine, la Haute-Normandie, la Lorraine et les Midi-Pyrénées.

La SNCF initie le NFC dans ses TER avec Orange
La SNCF initie le NFC dans ses TER avec Orange

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSanté : Google investit dans les cuillères intelligentes
Article suivantiPhone 6 : il attend 2 semaines sur le trottoir pour être le premier

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here