Qui s’occupera des enfants ? C’est aussi un thème de discussion des oiseaux !

« Qui va s’occuper des enfants ? » est une question courante chez les parents, mais pas seulement humains. En effet, les oiseaux communiquent afin de répondre à la même question.

Si vous êtes parent, vous avez sûrement l’habitude de discuter avec votre conjoint au sujet des enfants, notamment de savoir qu’i va s’en occuper. Ce genre de discussion n’est pas une prérogative des humains. Une étude menée par des chercheuses de l’institut des neurosciences du CNRS et de l’université Paris-Sud révèle que les oiseaux en font de même.

Ingrid Boucaud, Mylène Mariette, Avelyne Villain et Clémentine Vignal ont étudié le mâle et la femelle du diamant Mandarin, des oiseaux du désert australien. Alors qu’ils ont l’habitude de se répartir les tâches, elles se sont penchées sur la manière dont ils s’organisent. La réponse est simple : en discutant !

La communication au centre du couple

La communication est essentielle pour le couple, pas seulement chez les humains. Cette étude révèle que le mâle et la femelle du diamant Mandarin dialogue pour savoir qui va couver les futurs oisillons, à quelles heures ils vont revenir, etc., tout comme des humains le font.

À la différence des paroles prononcées par les parents humains, les oiseaux utilisent un système de cris. Les chercheuses ont par exemple découvert que si le mâle arrive en retard, son échange vocal avec la femelle est plus court et plus rapide. Ensuite, si le mâle émet plus de cris, la femelle s’absentera pour une durée normale, soit 30 minutes. S’il n’émet que quelques cris, elle s’absentera plus longtemps.

Cette découverte prouve donc que le diamant Mandarin dialogue pour organiser sa vie de couple. En clair, comme les humains, les oiseaux parlent pour adapter leur comportement à celui de leur conjoint.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAvec la Pixel C, Google veut venir chatouiller les iPad Pro et Surface
Article suivantApple : un iPhone 6c et une nouvelle Apple Watch pour le mois de mars ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here