SoftBank Robotics : une filiale dédiée à la robotique

En annonçant la création d’une nouvelle filiale baptisée SoftBank Robotics, le groupe japonais de télécommunications SoftBank divulgue son intention de commercialiser ses robots auprès du grand public.

À l’origine du robot Pepper, le groupe japonais de télécommunications SoftBank compte préparer la commercialisation de ses robots auprès du grand public. Afin de préparer le terrain, le groupe vient d’annoncer la création de sa filiale SoftBank Robotics.

Comme l’annonce SoftBank, « La société nouvellement créée va prendre en charge les activités de robots et services afférents de SoftBank Mobile pour accélérer les développements en vue de lancer Pepper pour le grand public en février 2015 ».

Il est également préciser que SoftBank Robotics va collaborer avec plusieurs entreprises dans le but de commercialiser ses robots, à commencer par Pepper, ce robot semi-androïde capable de comprendre ce que ressent son interlocuteur humain dans le but d’établir une conversation fluide et sensée avec lui.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentTéléphonie mobile : le noir à la cote
Article suivantVoiture électrique : Nissan et Mitsubishi voudraient produire un véhicule abordable

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here