SoftBank va commercialiser un robot humanoïde

C’est à partir de février 2015 que SoftBank commercialisera Pepper, un robot humanoïde pouvant tenir la conversation.

C’est avec la société française Aldebaran que le géant de la télécommunication japonaise SoftBank a dévoilé Pepper, un robot de forme humanoïde capable de tenir une conversation. Conçu pour tenir compagnie aux humains, répondre aux questions, ce robot est à même de comprendre les réactions de ses interlocuteurs afin d’en retirer de l’expérience pour ses prochaines rencontres.

Alors que SoftBank annonce que des Pepper seront progressivement déployés dans ses boutiques, d’ici quelques jours, la firme japonaise annonce également que ces robots seront commercialisés au grand public à partir de février 2015, au prix de 198 000 yens, soit environ 1 400 euros.

À l’occasion de la présentation de Pepper, le PDG de SoftBank a souligné que le robot était déjà capable de comprendre entre 70 et 80% d’une conversation.

Il faut encore préciser que l’entreprise française Aldebaran Robotics, qui est au cœur du développement de Pepper, est présente en France, en Chine, au Japon et aux États-Unis, et qu’il s’agit d’une filiale de Softbank. Aldebaran est également à l’origine de Nao, un robot humanoïde qui s’est écoulé à quelque 5 000 exemplaires dans 70 pays dans le monde.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 4]
PARTAGER
Article précédent4G : Orange rattrape Bouygues Télécom en termes d’antennes
Article suivantDroit à l’oubli : quelle est l’impartialité de Google ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here