Solidarité suédoise entre Zlatan Ibrahimovic et Volvo autour du V90

En tant que constructeur automobile suédois, quel serait le meilleur ambassadeur que la marque pourrait utiliser pour la promotion de ses modèles ? Alors que le coup d’envoi de l’Euro 2016 sera donné le vendredi 10 juin, le choix de Zlatan Ibrahimovic est naturellement le plus évident.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que la marque suédoise fait appel à l’ancien attaquant du Paris Saint-Germain. Cette fois, c’est pour la campagne européenne du nouveau break V90 que Volvo a fait appel à Zlatan Ibrahimovic.

Cette solidarité suédoise autour du V90 vise à mettre en valeur des valeurs communes au constructeur et au joueur de football. Les deux mots-clés mis en avant par cette campagne sont le caractère et l’ambition, des éléments qui résonnent tout au long de la vidéo de promotion pour le break. En étant issu des quartiers défavorisés de Malmö, l’international suédois a notamment fait valoir ces traits de caractère pour se hisser parmi les meilleurs joueurs du monde.

Après les XC90 et S90, le break V90 est le troisième modèle de la série 90. Il capitalise sur l’héritage de la marque suédoise en matière de break en se positionnant au sommet de la gamme du constructeur. C’est en mars dernier, au Salon automobile de Genève, que le véhicule a été officiellement présenté. Affiché à partir de 44 350 euros, il a droit à une motorisation hybride alliant un moteur essence de 320 ch et un moteur électrique de 87 ch sur l’essieu arrière.

Sur un marché déjà occupé par l’Audi A6 Avant, le BMW Série 5 Touring, la Jaguar XF Sportbrake, ou encore la Mercedes Classe E Break, le Volvo V90 a bien besoin de Zlatan Ibrahimovic comme ambassadeur pour assurer sa promotion. Espérons que cette solidarité suédoise assurera le succès commercial du break.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentQue faut-il retenir de la Google I/O 2016 ? L’ingérence de l’AI
Article suivant100 ans après la L45, Peugeot lui rend hommage avec la L500 R HYbrid

Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m’a déprimé. Lorsqu’un ami m’a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m’a fait tilt ! Découvrir les technologies d’aujourd’hui que tout le monde pourra utiliser demain… m’a donné une nouvelle inspiration.

Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m’a filament proposé d’écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m’intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here