Sony : améliorations modestes pour le Xperia Z4

Selon certaines fuites, le Xperia Z4 s’améliorera par rapport au Z3, mais rien de véritablement spectaculaire.

En attendant l’officialisation de le Xperia Z4, on peut s’interroger sur les améliorations que Sony apportera à son fleuron. Selon certaines fuites, plusieurs améliorations seront au rendez-vous, mais des améliorations sommes toutes modestes.

L’écran de le Xperia Z4 va croitre de 0,2 pouce pour atteindre la dimension de 5,4 pouces. Il s’agira d’un écran Triluminos Quad HD d’une résolution de 2560 x 1440 pixels, soit 544 pixels par pouce. Cette dalle permettra un affichage net et précis dans une dimension ni trop grande, ni trop petite.

Vu que le SnapDragon 805 n’était pas disponible lors de la sortie du Z3, il s’était contenté d’un SnapDragon 801. Le Xperia Z4 pourrait profiter du 805, voire peut-être même du 808 ou du 810 selon la période de lancement prévu pour l’appareil. Combiné à 4 Go de RAM, sa configuration sera optimale pour faire tourner Android 5.0 Lollipop.

Les sources affirment que la partie photo sera inchangée avec une caméra dorsale de 20,7 mégapixels similaire à celle du Z3, mais avec un capteur d’une technologie plus récente. Le capteur frontal sera pour sa part de 4,6 mégapixels, avec un objectif grand-angle.

Alors que l’autonomie du Z3 était déjà excellente, la batterie de 3 420 mAh de le Xperia Z4 devrait lui permettre de tout autant convaincre.

Pour découvrir véritablement le Xperia Z4, il faudra certainement attendre jusqu’au 5 janvier 2015, à l’occasion du CES.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentL’application de selfies Shots serait dans le collimateur de Twitter
Article suivantK5 : le cousin du robot R2D2 assure la sécurité de Microsoft

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here