Sony : des concerts en direct sur le net pour promouvoir le son high-resolution

Dans le but de promouvoir les formats audio dits high-resolution, Sony annonce la diffusion sur internet de concerts de musique classique avec une qualité sonore 128 supérieure à celle d’un CD.

La qualité audio high-resolution est le nouveau cheval de bataille de Sony. Il s’agit de formats musicaux non compressé ou éventuellement compressé sans dégradation du signal originel (flac, aiff ou autre). Sony est un spécialiste des baladeurs, amplificateurs et autres équipements compatibles avec ces formats audio.

Pour promouvoir ces formats, Sony annonce la diffusion sur internet, en direct, de concerts de musiques classiques avec une qualité audio de studio, soit une fréquence d’échantillonnage 128 fois supérieure à celle d’un CD (5,6 MHz). Cette initiative vise à mettre en évidence les techniques utilisant les formats sonores en haute résolution, mais aussi le Direct Streaming Digital (DSD), une captation sonore offrant une restitution extrêmement fidèle à l’original analogique.

Moyennant l’installation d’un logiciel dédié gratuit et d’un convertisseur numérique/analogique compatible, les mélomanes audiophiles pourront profiter en direct d’une journée du festival de printemps de musique classique de Tokyo (5 avril) et de la Damnation de Faust d’Hector Berlioz interprétée par l’orchestre philharmonique de Berlin sous la direction de Simon Rattle (11 avril).

Pour pouvoir bénéficier d’une qualité d’écoute optimale, il faudra bien évidemment également disposer d’une connexion à internet à haut débit.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa Ford Mustang devient officiellement mondiale
Article suivantGoogle se prépare à se lancer dans la téléphonie mobile

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here