Sony : les dernières rumeurs sur le futur Xperia Z5

Maintenant que le Xperia Z4 est commercialisé, les rumeurs se focalisent déjà sur le prochain smartphone de Sony : le Xperia Z5.

La stratégie de Sony ne semble pas très claire pour le commun des mortels. En effet, après le Xperia Z3, tout le monde attendait un Xperia Z4. Il est bien arrivé, mais seulement au Japon. Dans le reste du monde, ce nouveau smartphone a été commercialisé en tant que Xperia Z3+. Dès lors, quel sera l’appareil qui va lui succéder ?

Maintenant que les Xperia Z4 et Z3+ sont commercialisés, les rumeurs se tournent déjà vers son successeur : le Xperia Z5. Justement, alors que le lancement des deux smartphones actuels datent d’à peine quelques semaines, la première rumeur concernant le futur smartphone de Sony est significative de l’incompréhension de la stratégie de la marque japonaise vu que son lancement serait déjà prévu cet automne, au mois de septembre plus exactement.

Alors que l’abandon du cycle de six mois semblait évident, cette rumeur laisse à penser que ce n’est en fait pas du tout le cas.

Vraisemblablement, c’est à l’occasion de l’IFA 2015 de Berlin que Sony devrait dévoiler le Xperia Z5. Mais suite à la confusion apportée par le Xperia Z4 et le Z3+, va-t-il s’agir d’un Z5 mondial, ou d’un Z5 pour le Japon accompagné d’un Z4+ pour le reste du monde ? Le doute subsiste à ce sujet.

Pour ce qui est des premières caractéristiques annoncées pour ce Xperia Z5, les rumeurs lui attribuent un processeur Qualcomm SnapDragon 820 épaulé par 4 Go de RAM, une batterie de 4 500 mAh, un lecteur d’empreintes digitales, et bien évidement un capteur photo d’exception : un capteur Sony Exmor RS 21 mégapixels IMX230 CMOS avec vidéo 4K et HDR.

Les rumeurs évoquent également la préparation des déclinaisons Xperia Z5 Compact et Xperia Z5 Ultra.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMicrosoft : 5 bourses de 100 000 dollars pour motiver les développeurs sous Hololens
Article suivantWendicératops : un nouveau dinosaure de la famille des tricératops

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here