Spotify : intrusion synonyme de changement de mot de passe

En annonçant avoir été victime d’une intrusion, Spotify demande à ses utilisateurs de changer de mot de passe.

Après que de nombreux autres services aient été la victime de cyberattaques, c’est Spotify qui vient d’annoncer ce mardi que ses serveurs ont été visités par des personnes non autorisées. Si le service de streaming musical se veut rassurant au sujet d’éventuelles fuites de données, la plateforme invite tout de même sous ses utilisateurs à changer de mot de passe.

Dans son communiqué, Spotify précise que « seules des données internes d’entreprise » ont été visitées et que l’enquête a révélé que « seulement les données d’un seul utilisateur Spotify ont été accessibles », précisant que cela ne concerne aucun mot de passe ni aucune information financière ou de paiement.

Pourtant, malgré ces propos rassurants, la plateforme de streaming musical a préféré demander à tous ses utilisateurs de changer le mot de passe de leur compte par mesure de sécurité.

Sans préciser explicitement si cela avait un rapport avec cette intrusion, Spotify annonce la prochaine disponibilité d’une mise à jour de l’application pour Android, une annonce accompagnée d’une forte incitation à effectuer rapidement cette mise à jour. Au sujet de cette mise à jour, le service s’excuse par la gêne occasionnée par les playlists hors connexion qui devront être téléchargées à nouveau dans la nouvelle version précisant qu’« il s’agit de précautions nécessaires à garantir la qualité du service et à protéger les utilisateurs ». Cette insistance cache quelque chose… par exemple la faille.

Spotify victime d'une intrusion sur ses serveurs
Spotify victime d’une intrusion sur ses serveurs

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPluie de météores : le spectacle « spectaculaire » a déçu
Article suivantMise à jour de Windows XP : le truc pour continuer à les recevoir

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here