Spotify revendique 60 millions d’utilisateurs

Spotify, le plus connu des services de streaming musical, revendique désormais 60 millions d’utilisateurs, dont 15 millions d’abonnés.

Lancé en 2008, Spotify est aujourd’hui le plus connu des services de streaming musical. La société suédoise vient d’annoncer que son service comptait 60 millions d’utilisateurs actifs à la fin décembre 2014, dont 15 millions d’abonnés à une offre payante. Alors que Spotify annonçant 40 millions d’utilisateurs et 10 millions d’abonnés en mai 2014, la progression est donc impressionnante.

Pour expliquer ce succès, il faut relever l’expansion à l’internationale lancée par le service de streaming musical, mais aussi ses offres agressives de la fin d’année, que cela soit le cadeau de deux mois gratuits jusqu’au 31 décembre dernier ou l’offre Spotify Family qui permet à un groupe de réduire les frais de 50%.

Si la croissance de Spotify est impressionnante, le maintien de son ratio de 25% d’utilisateurs qui optent pour une formule payante l’est tout autant, ce qui est naturellement un gage de stabilité financière pour ce poids lourd du streaming musical.

Il est à souligner par contre que les préférences utilisateurs évoluent avec désormais une prédominance de la mobilité avec 42 % des écoutes qui se lance à partir d’un smartphone et 10 % depuis une tablette. Avec 45%, les ordinateurs restent un client important.

Sans surprises, les plus grands consommateurs sont ceux qui possèdent plusieurs appareils, ils écoutent Spotify en moyenne 150 minutes par jour.

Petits détails intéressants, 55% des connexions se font par le biais d’un identifiant Facebook alors que, comparativement, Deezer est loin derrière avec seulement 16 millions d’utilisateurs pour 6 millions d’abonnés.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAnnonce des Microsoft Lumia 435 et 532
Article suivantXbox One : Forza Motorsport 6 se dévoile en vidéo

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here