Le standard USB Type-C va aussi prendre en charge la transmission audio

À l’image du port Ligthning d’Apple qui prend en charge la transmission audio, le port USB Type-C va en faire de même grâce à la spécification USB Audio Device Class 3,0.

En faisant disparaitre la prise jack de l’iPhone 7, Apple a donné un grand coup dans la fourmilière. L’idée de faire disparaitre la prise audio jack au profit d’une transmission de l’audio dans un port universel a déjà fait son chemin. L’organisme de standardisation USB Implementers Forum (USB-IF) vient en effet d’annoncer la spécification USB Audio Device Class 3.0.

Figure 3-2: Audio Function Global View

L’idée de la spécification USB Audio Device Class 3.0 est très simple. Il s’agit simplement de permettre aux constructeurs de smartphones de supprimer la prise jack pour autant que le mobile soit équipé d’un port USB Type-C. Avec cette nouvelle spécification, le port universel USB Type-C sera en effet capable de transmettre de l’audio numérique.

De fait, les autres fabricants de terminaux mobiles vont pouvoir faire disparaitre les prises jack de leurs appareils afin de libérer de la place. Il sera aussi possible de les rendre plus facilement étanches.

Figure 3-3: inside the Audio Function

Le connecteur USB Type-C prévoit déjà deux broches pour acheminer de l’audio analogique. Cette nouvelle spécification ne concerne que l’audio numérique, un mode de transmission qui nécessite une standardisation pour que n’importe quel casque/écouteur puisse fonctionner sur n’importe quel appareil équipé d’un port USB Type-C.

Pour une transition progressive, le mode de transmission analogique du port USB Type-C va déjà permettre aux constructeurs de proposer un adaptateur jack sans convertisseur numérique/analogique, donc peu coûteux. Le passage au tout numérique se fera par la suite, progressivement. Il est à noter que la spécification USB Audio Device Class 3.0 introduit aussi une gestion de l’alimentation pour ne pas vider la batterie de l’appareil mobile.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUn mobile sous Android ou iOS pour déverrouiller les PC sous Windows 10
Article suivantToyota : la carte de l’avenir pour le Mondial de l’Automobile de Paris

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here