Starbucks lance son appli de paiement mobile

Les clients de chaine de coffee shop Starbucks pourront bientôt commander et payer leur consommation via l’application mobile Starbucks.

Avec 18 000 enseignes, Starbucks est présent dans plus de 63 pays dans le monde, notamment en France. La chaine de coffee shop Starbucks annonce que ses clients pourront passer commande en avance via l’application mobile Starbucks, mais aussi payer par le biais de leur smartphone, cela avant la fin de l’année 2014.

Dans un premier temps, cette annonce ne concernera que les clients de la région de Portland. Ils pourront librement commander leur café préféré sur leur smartphone, choisir de le retirer dans le Starbucks de leur choix, et également payer via leur mobile. L’enseigne prévoit d’étendre ce service aux 150 échoppes de Portland d’ici la fin de l’année.

Un porte-parole de Starbucks explique que « les clients patienteront environ cinq minutes pour leur nourriture et les boissons une fois qu’ils ont passé une commande via l’application ».

Ce sera via le support « Square » que les clients pourront précommander et payer à l’avance leurs nourriture et boisson. Lorsque le client est à une certaine distance du Starbucks, ce dernier reçoit une alerte pour que tout soit prêt à son arrivée.

Selon la chaine de coffee shop, cette solution sera un moyen plus facile et plus simple pour ses clients, de commander, payer et retirer leurs produits. Dans le but d’encourager ses, clients à télécharger l’application, l’enseigne prévoit un programme de fidélité. Concrètement, chaque commande passée permettra de recevoir des étoiles de récompense, des étoiles qui vont s’accumuler pour permettre d’être échangées gratuitement contre des produits.

Seuls les possesseurs d’iPhone pourront utiliser cette fonction dans un premier temps. Starbucks prévoit de porter l’application vers Android lorsque son service de commande via smartphone sera étendu à l’ensemble des enseignes.

Il ne reste plus qu’à savoir quand ce service débarquera en France.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentKim Dotcom promet MegaChat pour début 2015
Article suivantSony Pictures : les experts remettent en cause la thèse nord-coréenne

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here