Les startups françaises de la e-santé se réunissent sous la bannière de France eHealthTech

Alors que le système de santé français est cloisonné, les acteurs de la e-santé cherchent à gagner en lisibilité et visibilité. Ils ont décidé de se réunir sous une même bannière : l’association France eHealthTech.

Avec le sanitaire qui est dissocié du médico-social, le public séparé du privé, les patients isolés des soignants …, le système de santé français est cloisonné. Avec des domaines d’activité aussi différents que les plateformes web, les réseaux sociaux liés à la santé, les applications mobiles, les objets connectés de santé …, les acteurs français de la e-santé sont déjà nombreux, actifs dans de nombreux domaines. Pour gagner en lisibilité et visibilité, ces start-ups ne peuvent pas, ne doivent pas, s’inscrire dans le schéma cloisonné du système de santé français.

C’est pour cette raison qu’elles ont décidé de se réunir sous une même bannière : l’association France eHealthTech. Ce sont déjà 59 start-ups qui ont rejoint cette initiative, un nombre en constante augmentation.

« Nous, start-ups en e-santé, partageons des problématiques communes. France eHealthTech est un lieu d’échanges qui manquait pour structurer notre filière et exprimer des positions communes », a expliqué Guillaume Marchand, président de l’association et fondateur de dmd Santé. Le but de cette nouvelle association est simplement de représenter les start-ups françaises de la e-santé.

L’objectif de France eHealthTech est de fédérer les entreprises de la e-santé d’aujourd’hui, pour qu’elles répondent aux besoins en matière de santé de demain. Un sondage révèle d’ailleurs que les patients croient au pouvoir innovant des startups de la e-santé vu qu’elles arrivent en troisième position, derrière les établissements de recherche publique et les entreprises de santé.

En résumé, la création de l’association France eHealthTech va permettre à toutes les start-ups membres, et aux autres qui vont rejoindre le mouvement d’avoir une meilleure lisibilité et visibilité. Tout le monde va en profiter : les entreprises, les patients et les praticiens de la santé.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUne Ford autonome sur les routes californiennes en 2016
Article suivantComme sur iOS 9, le split-screen va arriver sur Android

Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m’a déprimé. Lorsqu’un ami m’a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m’a fait tilt ! Découvrir les technologies d’aujourd’hui que tout le monde pourra utiliser demain… m’a donné une nouvelle inspiration.

Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m’a filament proposé d’écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m’intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here