Stephen Hawking : 100 millions de dollars pour trouver un signe d’intelligence extraterrestre

L’astrophysicien britannique Stephen Hawking a présenté « Breakthrough Listen », un ambitieux programme à 100 millions de dollars visant à observer l’espace en quête d’une intelligence extraterrestre.

C’est lundi, à la Royal Society Science Academy de Londres, que le célèbre astrophysicien britannique Stephen Hawking a présenté « Breakthrough Listen », un ambitieux programme à 100 millions de dollars visant à observer l’espace en quête d’une intelligence extraterrestre. « Il n’est pas de plus grande question. Il est temps de s’engager à trouver la réponse, de rechercher la vie au-delà de la Terre. Il faut que nous sachions », a notamment déclaré le scientifique.

« Dans un univers infini, il doit y avoir des traces de vie. Quelque part dans le cosmos, peut-être, une vie intelligente regarde », a déclaré Stephen Hawking. C’est pour cette raison qu’il a dressé les contours de « Breakthrough Listen », un programme présenté comme étant le plus ambitieux jamais réalisé dans l’optique de déceler l’existence d’une vie extraterrestre.

Doté de 100 millions de dollars, le projet « Breakthrough Listen » est aussi soutenu par le physicien et entrepreneur russe Youri Milner.

Le projet prévoit l’utilisation des moyens disponibles les plus puissants, comme des télescopes afin de tenter de débusquer la manifestation d’une activité intelligente, comme une fréquence radio ou un rayon laser.

« Breakthrough Listen emmène la recherche d’une vie intelligente dans l’univers à un niveau complètement nouveau », promet Youri Milner, en affirmant que la zone de travail sera dix fois supérieure aux précédentes recherches tout en arrivant à détecter cent fois plus vite, au moins cinq fois plus de fréquences radio.

Les scientifiques considèrent tout de même que la recherche d’une vie intelligente extraterrestre est « un énorme pari », en relevant que « la récompense serait tellement colossale que le jeu en vaut la chandelle, même si les chances de succès sont faibles ».

« Une civilisation lisant un de nos messages pourrait avoir des milliards d’années d’avance sur nous », a déclaré Stephen Hawking. « Ils seraient largement plus puissants et pourraient ne pas nous accorder plus d’importance qu’une bactérie n’en a pour nous », a-t-il ajouté pour souligner le débat qui agite encore la communauté scientifique sur la question d’envoyer des messages ou pas.

« Nous voulons connaître leur histoire, leurs modèles sociaux, comment ils conçoivent l’origine de l’univers », a rétorqué Ann Druyan, qui a envoyé de la musique dans l’espace par le biais du programme Voyager.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAstéroïde : 5 000 milliards de dollars en platine frôlent la Terre
Article suivantFirefox OS 2.5 : Mozilla promet une version sécurisée et personnalisable

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here