Stephen Hawking : offre sa voix en open source

Cela fait bientôt vingt ans que le célèbre astrophysicien Stephen Hawking parle par le biais d’un ordinateur et d’un logiciel. Ce mardi, il l’a offert à tous ceux qui en ont besoin en le rendant open source.

Aujourd’hui âgé de 72 ans, le célèbre astrophysicien Stephen Hawking est atteint de sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Charcot. En 1985, alors qu’il était déjà tétraplégique, une trachéotomie d’urgence a définitivement lésé ses cordes vocales.

C’est grâce au logiciel Speech Plus, tournant à l’origine sur un Apple II, qu’il a réappris à communiquer par le biais de ce logiciel qui synthétise la voix à partir de mots écrits ou sélectionnes. Malgré de nombreuses améliorations, le système ne lui permettait que de communiquer au rythme de 15 mots par minute.

En 2011, Stephen Hawking a demandé au cofondateur d’Intel, Gordon Moore, de l’aider « à parler plus vite » : « La médecine n’est plus capable de me soigner, je m’en remets donc à la technologie pour m’aider à communiquer et à vivre ».

C’est en analysant ses besoins et sa relation avec son ordinateur que les équipes d’Intel ont développé une interface personne-machine qui permet à Stephen Hawking de parler deux fois plus vite en ne tapant que 20% des mots, un système qui lui permet également de surfer sur le web grâce au mouvement de son pouce, aux clignements des yeux, aux mouvements de sourcils, ou d’autres modes d’interaction. Cette amélioration impressionnante a été rendue possible grâce à un nouveau système de reconnaissance sémantique et à un algorithme de prédiction des mots. « Nous avons repoussé les frontières aussi loin que possible. Ce système va non seulement pouvoir améliorer la vie de toutes les personnes handicapées à travers le monde, mais il montre la voie pour la communication entre l’homme et ses machines », s’est par exemple félicité le physicien britannique.

Loin de toute logique mercantile, Stephen Hawking et Intel ont décidé d’offrir la technologie d’ACAT (Assistive Context Aware Toolkit) en open source pour que tous ceux qui en ont besoin puissent y avoir accès. C’est à l’occasion d’une conférence organisée ce mardi à Londres par le magazine Wired qu’il a été officiellement annoncé que ce logiciel qui a « changé la vie » de l’astrophysicien pourrait désormais transformer la vie de quelque 3 millions de personnes qui souffrent du même handicap que lui à travers le monde.

Avec la malice qu’on lui connait, Stephen Hawking a déclaré qu’il espérait que ce nouveau système allait servir « pour les 20 prochaines années ».

Il est bon de souligner que cette collaboration entre Stephen Hawking et Intel n’est pas la première du genre, ils ont déjà conjointement mis au point un fauteuil connecté capable de se diriger tout seul tout et de veiller sur la santé de son passager.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentVente-privee : Free va brader son forfait 20 € pour seulement 4 €
Article suivantreCaptcha : Google repense la vérification de « l’humanité » des internautes

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here