Steve Jobs (1955-2011) : cela fait tout juste 3 ans

Décédé le 5 octobre 2011, cela fait tout juste 3 ans que l’emblématique Steve Jobs s’est éteint d’un cancer du pancréas. Cette commémoration est l’occasion pour Tim Cook d’inciter ses employés à honorer sa mémoire. Apple : Tim Cook rend hommage à Steve Jobs

Fils d’un couple d’étudiants fauchés, Steve Jobs est adopté en février 1955 par Paul et Clara Jobs, dès sa naissance. C’est dans un milieu modeste que le jeune Steve grandit va grandir, montrant dès son plus jeune âge des signes de précocité. À l’âge de 12 ans, il contacte le fondateur de Hewlett-Packard pour lui demander des pièces détachées, abandonne l’université après seulement trois mois, gagne son premier vrai salaire en tant que salarié d’Atari.

Avec ce premier argent, il réalise un voyage spirituel en Inde en raison de sa profonde attirance pour le bouddhisme. Il devient végétarien, se nourrit surtout de pommes, et gardera certaines habitudes.

C’est à l’âge de 19 ans qu’il rencontre Steve Wozniak. Devenus collègues, Steve Jobs vend les ordinateurs de Wozniak. En 1976, les deux Steve s’associent et crée Apple. Ils sortent l’Apple I, vendu 666,66 dollars, puis l’Apple II un an plus tard. Cette seconde machine est un premier grand succès commercial qui va contribuer à lancer l’entreprise.

Sur cette lancée, c’est à 23 ans que Steve Jobs gagne son premier million de dollars et deux ans plus tard, Apple entre en bourse.
En 1984, Steve Jobs lance le premier Macintosh et lance véritablement le succès d’Apple tel qu’on lui connait encore aujourd’hui.

Licencié de sa propre société suite à des tensions internes, Steve Jobs réintègre Apple en 1996. Dès l’année suivante, il devient président-directeur général du groupe, pour un salaire de 1 dollar par an, mais à renfort de stock-options.

Réputé dur en affaires et parfois sans pitié avec ses employés, Steve Jobs va remettre Apple sur pieds.
Le renouveau d’Apple passera par l’iMac (1997), l’iPod (2001), iTunes (2003), sans oublier les iPhone (2007) et les iPad (2010).

Mais dans cette belle success-story, le patron d’Apple annonce en 2004 qu’il est atteint d’un cancer du pancréas. Après une pause pour se retaper, il revient à la tête de son entreprise. En janvier 2009, il annonce qu’il s’absente pour 6 mois, que la maladie l’a rattrapé, qu’il doit subir une greffe du foie. Rebelote en janvier 2011, à la différence près qu’il ne reviendra jamais : il est décédé le 5 octobre 2011 alors que sa dernière apparition en public remonte au 7 juin 2011, lors du lancement de l’iCloud.

C’est par un mail adressé à tous les employés d’Apple que Tim Cook demande à tout le monde d’honorer la mémoire de Steve Jobs, décédé il y a trois ans. Le PDG demande à ce que chacun réfléchisse sur ce que l’emblématique fondateur de la marque à la pomme représente pour eux et les invite à « rêver » sur les produits que Steve Jobs aurait voulu pour faire évoluer son entreprise, pour faire « changer le monde ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle va lancer le déploiement de Penguin 3.0
Article suivantBrevets : Microsoft s’enrichit grâce à Android

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here