Steve Jobs : Tim Cook entretien le feu sacré

Trois ans après le décès de Steve Jobs, Tim Cook écrit à tous les employés d’Apple pour entretenir le feu sacré. Tim Cook : Steve Jobs «a rendu le monde meilleur»

Depuis son décès, le 5 octobre 2011, personne n’a oublié Steve Jobs, notamment son sens visionnaire. C’est dans ce sens que Tim Cook, son successeur, a adressé un e-mail à tous les collaborateurs de la marque à la célèbre pomme.

C’est dans un style plutôt lyrique que l’actuel PDG d’Apple a par exemple écrit que « Les enfants apprennent de façons nouvelles, grâce aux produits qu’il a imaginés. Les personnes les plus créatives de la planète les utilisent pour composer des symphonies et des chansons pop, et écrivent toutes sortes de choses, de la poésie aux romans, en passant par des messages textes. Le travail de la vie de Steve a été un canevas sur lesquels les artistes façonnent maintenant leurs chefs d’œuvres ».

Ce courrier est aussi pour Tim Cook l’occasion de demander à tous ses employés de « se rappeler des différentes manières dont Steve Jobs a rendu le monde meilleur », comment « la vision de Steve s’étend bien au-delà de son existence, et que les valeurs sur lesquelles il a bâti Apple les accompagneront toujours ».

Alors que Tim Cook prône l’entretien du feu sacré vis-à-vis de Steve Jobs, il est tout de même nécessaire de souligner que la stratégie de l’actuel PDG vise à ce qu’Apple s’éloigne au plus vite de l’aura de son créateur, par exemple en proposant l’iPhone 6, un smartphone à écran plus grand que ce que l’emblématique visionnaire imaginait, à savoir « un iPhone qui doit se piloter à une main ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPublication des photos de stars nues : une première victime masculine
Article suivantMazda : une MX-5 au design plus agressif

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here