Stonehenge : découverte d’un grand monument préhistorique à proximité

À moins de trois kilomètres de Stonehenge, dans le sud-ouest de l’Angleterre, des chercheurs ont découvert un grand monument préhistorique enfoui sous le site de Durrington Walls.

Wolfgang Neubauer, le directeur The Stonehenge Hidden Landscapes Project, est catégorique : il s’agit d’une découverte « fantastique ».

La découverte en question est un grand monument préhistorique qui a été retrouvé enfoui sous le site de Durrington Walls. C’est grâce à des techniques de prospection géophysique que cette découverte a pu être faite.

C’est ainsi qu’environ 90 pierres couchées enterrées sous environ un mètre de terre, sous le site de Durrington Walls, ont été retrouvées. C’est d’autant plus intéressant que le site se situe à moins de trois kilomètres de Stonehenge, dans le sud-ouest de l’Angleterre.

« Jusqu’à aujourd’hui, nous pensions qu’il s’agissait seulement d’un large talus et d’un fossé », a expliqué Vincent Gaffney, l’un des deux archéologues à la tête du projet, en parlant de Durrington Walls.

Ce projet de recherche, mener conjointement par l’université de Birmingham et l’Institut Ludwig Boltzmann de Vienne a permis de découvrir « qu’il y a un autre monument en dessous de ce monument massif ». Les plus grandes pierres de ce monument récemment découvert mesurent jusqu’à 4,5 mètres de haut.

Il est construit en forme de C et pourrait dater d’il y a environ 4 500 ans. Avec cet âge, ce site serait « contemporain ou antérieur » à Stonehenge.

Selon l’archéologue Wolfgang Neubauer, le monument aurait compté jusqu’à 200 pierres.

« Les pierres manquantes pourraient avoir été utilisées pour construire Stonehenge », suppose-t-il.

Il pourrait s’agir d’une arène qui servait à l’accomplissement de certains rituels rapporte The Guardian.

« Cette découverte change la donne dans la façon d’interpréter toute l’histoire du site », estime Wolfgang Neubauer. Alors que les fouilles menées à Durrington Walls ont révélé l’existence d’un village pour les bâtisseurs de Stonehenge, « Ce n’est pas seulement qu’ils ont vécu là-bas, mais aussi que les pierres qu’ils pourraient avoir utilisées provenaient de là-bas », avance l’archéologue.

Pour en savoir plus, il faudrait fouiller le site, notamment dans le but d’obtenir plus d’informations chronologiques entre les différents monuments.

Alors que le mystère reste entier sur la façon dont les mégalithes de Stonehenge ont été transportés, érigés et alignés avec les mouvements du soleil, cette découverte pourrait apporter quelques éléments de réponse.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker