Strati : une voiture entièrement imprimée en 3D

Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour qu’une première voiture soit entièrement imprimée en 3D. Il s’agit de la Strati.

L’impression 3D touche de plus en plus de domaines. C’est ainsi que le salon automobile de Detroit est l’occasion de découvrir une voiture entièrement imprimée en 3D. Ce véhicule, la Strati, est présenté par l’entreprise Local Motors.

La Strati est une voiture qui roule vraiment bien qu’elle ait entièrement été imprimée en 3D. Autre détail intéressant, elle est le fruit d’une collaboration communautaire. Cela signifie qu’il s’agit d’un projet Open Source auquel chacun peut apporter sa pierre, mais aussi se l’approprier.

Bien évidemment, imprimer une voiture n’est pas à la portée de tout le monde vu qu’il faut disposer du matériel nécessaire pour fabriquer les différentes pièces, de la carrosserie au pare-brise en passant par les sièges. Elles ont été conçues en matières composites avec une matrice plastique ABS et des renforts en fibres de carbone. Il a fallu 44 heures d’impressions pour réaliser les 212 couches d’impressions, sans oublier les quelques heures supplémentaires pour l’assemblage.

Il est à préciser que l’ensemble moteur-boîte à vitesse et les roues n’ont pas été imprimés.

Alors qu’il a fallu 1100 livres de plastique pour concevoir la Strati, à 5 dollars la livre, son prix de revient est d’environ 4 700 euros, un montant auquel il faut ajouter le prix des pièces non imprimables. Au final, le prix de la Strati est nettement moins cher que celui d’une voiture traditionnelle.

Il est à souligner que la Strati est propulsée par un moteur électrique et qu’elle bénéficie d’une autonomie de 65 à 100 kilomètres, selon le mode de conduite.

Il est important de dire que si la Strati roule, mais que cela ne signifie pas pour autant qu’elle est homologuée. Local Motors va en effet devoir lui faire passer des tests de sécurité.

À terme, l’idée de l’entreprise sera de proposer de « mini usines » à proximité des villes américaines pour la fabrication, plutôt l’impression de voitures.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle ne corrigera pas une faille d’Android 4.3
Article suivant329 € pour un HP Pavilion Mini sous Windows

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

  1. C’est une belle avancé technologique.
    Par contre, qu’elle soit « nettement moins cher » que ses équivalent j’ai des doutes. Avec 4700€ rien qu’avec le cout des matière premières auquel il faut ajouter le cout de main d’œuvre pour l’assemblage et aussi le prix du bloc moteur/boite de vitesse et des batteries (ce n’est pas précisé mais je ne crois pas que les batterie soit imprimées …). Il faut encore ajouter la marge du constructeur et les très probable modifications pour l’homologation (ça s’imprime un airbag ? ).
    Un petit coup de peinture et ça ferait une jolie petite alternative à la voiture sans permis !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here