Street Fighter 5 : le retour d’Ibuki, l’écolière ninja

En matière de baston, la licence Street Fighter n’a pas pris la moindre ride au fil des ans. La version 5 est là pour le prouver. Au fil des mises à jour, Capcom continue à enrichir le jeu de nouveaux contenus. Aux dernières nouvelles, Ibuki, l’écolière ninja, va revenir dans Street Fighter 5.

Arrivée avec Street Fighter 3, Ibuki va donc revenir dans Street Fighter 5 à l’occasion d’une mise à jour. Mais vu le manque de clarté des communications de Capcom, on ne sait pas encore exactement quand. On pensait que cela serait pour le mois de mai, tout laisse à penser que cela sera plutôt pour le mois de juin.

Une chose est en tout cas claire, la vidéo de présentation d’Ibuki nous en apprend plus au sujet des possibilités de la jolie écolière ninja. Cette kunoichi véloce peut désormais projeter jusqu’à 6 kunais simultanément. La contrepartie est qu’elle doit aussi surveiller le nombre de projectiles qu’elle utilise, l’état de son stock s’affiche au-dessus de la jauge EX. Son V-Skill, nommé Tenrai, lui permet de charger une boule d’énergie plus ou moins longtemps et de la lancer sur un adversaire avec sa paume. La portée de l’explosion dépend de la durée de la charge. Son V-Trigger, l’Isshaku Horokudama, correspond à un jet de bombe. Selon la direction choisie, la bombe explosera rapidement, après un léger délai ou après un long délai. Comble de la stratégie, l’espiègle combattante pourra également provoquer l’explosion par d’autres moyens…

Maitriser Ibuki ne sera pas forcément quelque chose de simple. Par contre, pour les joueurs qui parviendront à la maitriser, l’écolière ninja est susceptible de devenir un des personnages phare du jeu en étant capable d’enquiquiner bon nombre d’adversaires.

En théorie, la mise à jour qui apportera Ibuki à Street Fighter V devrait également ajouter le mode Histoire au jeu. Son arrivée est donc impatiemment attendue même si aucune date précise n’est connue pour le moment.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFrance : le défi d’enquêter sur Google tout en restant sous son radar
Article suivantTour d’honneur du Prince Albert II de Monaco en Toyota Mirai à hydrogène
Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m'a déprimé. Lorsqu'un ami m'a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m'a fait tilt ! Découvrir les technologies d'aujourd'hui que tout le monde pourra utiliser demain… m'a donné une nouvelle inspiration. Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m'a filament proposé d'écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m'intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here