Suivez en direct les derniers instants de Rosetta

La mission Rosetta arrive à son terme. C’est ce vendredi que la sonde européenne va se crasher sur la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko. Ses derniers instants sont diffusés en direct.

« Nous l’avons fait pour la science ! », a lancé Matt Taylor, le responsable scientifique de la mission Rosetta au moment d’allumer, jeudi soir, les propulseurs de la sonde pour qu’elle se place sur une trajectoire la menant directement en collision avec la tête la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko. Après avoir passé plus de deux ans à scruter Tchouri, elle va finir en beauté.

La mission Rosetta est un succès. Elle a été la première à avoir escorté une comète dans sa course pendant plus de deux ans, notamment lors de son passage au plus près du Soleil. Elle a récolté une abondante moisson de données qui occuperont les scientifiques pendant encore de nombreuses années. Son passager, le robot-laboratoire Philae, a réalisé une première historique le 12 novembre 2014 en réussissant à se poser sur Tchouri. Mais désormais, au fur et à mesure qu’elle s’éloigne du Soleil, elle commence à manquer de puissance. C’est pour cette raison que l’ESA a décidé de mettre fin à la mission avec une apothéose finale en forme de sacrifice. La sonde européenne Rosetta va s’écraser volontairement vendredi à la mi-journée sur la comète qu’elle a accompagnée, ce qui mettra fin à une odyssée spatiale qui a duré plus de douze ans.

Fin de mission de la sonde Rosetta, le 30 septembre 2016

Commandée à distance depuis son centre de contrôle à Darmstadt, en Allemagne, Rosetta a allumé jeudi soir ses propulseurs pour se placer sur une trajectoire qui va la mener directement vers la tête de la comète. À 720 millions de kilomètres de la Terre, la fin de la mission est diffusée en direct par l’ESA. La diffusion commencera à 10 h 30 (heure de Paris).

Alors que la mission dans l’espace de Rosetta va s’achever ce vendredi, celle sur Terre va continuer pendant de nombreuses années. Comme le confie Andre Bieler, « Nous n’avons analysé que 5 % des données » transmises par la sonde. Tout ce que 67P/Tchourioumov-Guérassimenko a déjà appris aux scientifiques permet de dresser un portrait de la comète bien différent de celui qui était attendu.

Les chercheurs s’attendaient à un corps en forme de patate, ils ont découvert une forme de canard. Ils pensaient qu’il s’agirait d’une boule de glace sale et ils se sont retrouvés face à une matière très sombre contenant de la glace, mais aussi plus de 75 % de vide. Ils ont aussi découvert des falaises de 200 mètres de haut, des puits larges et profonds de 100 mètres, des blocs isolés de 50 mètres de diamètre, des régions fracturées ou au contraire lisses avec des sortes de dunes… Il y a aussi eu les jets de gaz et de poussières puissants et étroits, la présence d’oxygène, d’argon, de propane, de glycine… « Les comètes ne contiennent pas la vie mais elles ont pu commencer le processus qui l’a rendu possible », a expliqué Kathrin Altwegg.

Pour dire adieu à Rosetta, il ne reste plus qu’à suivre en direct les dernières images de sa mission. C’est le dernier moment vu qu’elle s’achève aujourd’hui.

Votes
[Total : 2 votes en moyenne : 5]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here