Super Mario Maker : « jeu de l’année 2015 » selon Amazon

L’année 2015 a été riche en sorties de nouveaux jeux, notamment de grandes productions. Pourtant, selon Amazon, le « jeu de l’année » est simplement « Super Mario Maker ».

Avec des titres tels que « Fallout 4 », « The Witcher 3 : Wild Hunt », « Metal Gear Solid V : The Phantom Pain », « Cities Skylines », « Bloodborne », « Batman : Arkham Knight », « Life is Strange » ou encore « Splatoon », l’année 2015 a été riche en sorties de nouveaux jeux. Fin d’année oblige, c’est le temps de faire un peu le bilan. C’est ce qu’a fait Amazon en livrant son classement du Top-10 de l’année écoulée.

Et surprise, ce n’est pas l’un des titres cités précédemment qui est classé premier. C’est « Super Mario Maker » qu’Amazon a désigné en tant que « jeu de l’année 2015 ». Alors que Nintendo doit faire face aux méventes de la Wii U, cette récompense est certainement une sorte de soulagement.

Le Top-10 des meilleurs jeux 2015, selon Amazon, est le suivant :

  1. Super Mario Maker (Nintendo)
  2. Fallout 4 (Bethesda)
  3. The Witcher 3 : Wild Hunt (CD Projekt)
  4. Metal Gear Solid V : The Phantom Pain (Konami et Kojima)
  5. Cities Skylines (Colossal Order)
  6. Bloodborne (From Software et Japan Studio)
  7. Batman : Arkham Knight (Rocksteady Studios)
  8. Life is Strange (Dontnod Entertainment)
  9. Splatoon (Nintendo)
  10. Rocket League (Psyonix)

Détail intéressant, Nintendo réussit à classer deux jeux dans le Top-10 avec « Super Mario Maker » 1er et « Splatoon » qui est 9e. Il y a certainement d’autres titres qui ont marqué l’année 2015, ceux-ci étant le choix d’Amazon.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPour les 20 ans des Pokémons, Nintendo va lancer des bundles de la 2DS
Article suivantSans explication, le Maroc annule l’inauguration du plus grand parc solaire du monde

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here