Surf : il prend la vague avec… une moto !

Aussi incroyable que cela puisse paraitre, Robbie Maddison n’a pas utilisé une planche de surf pour prendre la vague, mais une moto !

Teahapoo est un spot tahitien réputé pour ses vagues parmi les plus hautes et les plus dangereuses au monde. La logique voudrait que seuls les surfeurs les plus aguerris tentent d’y prendre la vague. Justement, c’est ce qu’a fait l’Australien Robbie Maddison.

Mais en tant que champion de motocross, Robbie Maddison n’a pas utilisé une planche de surf sur les eaux de Tahiti, mais sa moto !

C’est ce dimanche 2 août, sur YouTube, que son sponsor (DC Shoes) a publié une vidéo montrant cette prouesse hors du commun.

Pour l’occasion, la moto de cross a été modifiée en étant équipée de skis nautiques à l’avant et à l’arrière, mais aussi d’un pneu arrière adapté pour pouvoir chasser l’eau. Mais en plus, Robbie Maddison a dû s’entraîner pendant deux ans pour parvenir à maitriser cet engin au point de pouvoir glisser sur les vagues avec son deux-roues tels un surfeur.

Si les images de la vidéo font rêver, il est inutile de préciser qu’une telle prouesse n’est pas à la portée du premier venu.

« C’était une expérience de mort imminente », a-t-il avoué. « Les images donnent l’impression de quelque chose d’assez génial, mais l’intensité et le côté terrifiant de la vague ne peuvent vraiment pas être expliqués », a précisé Robbie Maddison.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBMW : une gamme complète de voitures électriques ?
Article suivantLe créateur de Mega, Kim Dotcom, n’a plus confiance dans son service

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here