Surface 3 : les raisons qui vous feront craquer

L’arrivée de la Surface 3 en France pose bien évidemment la question de savoir s’il faut craquer pour le terminal de Microsoft ? Voici quelques raisons qui pourraient vous faire craquer.

Est-ce qu’il faut investir pour la Surface 3 ? Cette question se pose maintenant que le terminal est commercialisé en France. Si vous êtes indécis, voici quelques raisons qui pourraient vous faire craquer.

Le design est bien évidemment une question de goût personnel. Celui de la Surface 3 est particulièrement réussi (même s’il déplaira certainement à certains). Son boitier en magnésium est magnifique et très doux au toucher, des finitions soignées étant au rendez-vous pour ne rien gâcher.

En tant qu’hybride, la Surface 3 peut autant être utilisée en tant que tablette tactile qu’en ultraportable grâce à un Type Cover. Son avantage par rapport aux produits concurrents, c’est qu’elle à la fois compacte et légère.

Propulsée par une puce Intel Atom x7-Z8700 cadencé à 1,6 GHz, la Surface 3 est loin d’offrir les performances d’un i5 ou d’un i7. En contrepartie, elle est très peu énergivore et ne dégage que peu de chaleur. Ce dernier point est tellement vrai que Microsoft s’est débarrassée de tous les habituels ventilateurs, ce qui rend le terminal parfaitement silencieux, ce qui est indéniablement très agréable.

Livrée avec Windows 8.1, la Surface 3 offre les mêmes possibilités que n’importe quel ordinateur, très pratique pour faire tourner n’importe quelle application. Il faut toutefois être conscient que son processeur ne sera pas suffisant pour faire tourner les plus gros jeux ou les applications les plus gourmandes.

Avec 10 heures d’autonomie annoncée, la Surface 3 est véritablement autonome, ce qui est très pratique pour les personnes nomades.

Au final, il faut tout de même concéder que la Surface 3 n’est pas parfaite. Comme n’importe quel autre terminal, elle possède ses défauts. Le premier est la petitesse de son écran, pas forcément pratique pour afficher deux applications côte à côte. Le second est bien évidemment sa puissance de calcul qui peut s’avérer insuffisante pour les tâches les plus gourmandes.

La conclusion est tout de même que la Surface 3 est un terminal hybride qui semble parfait pour les mobinautes.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBentley : l’intérieur du SUV Bentayga se dévoile en vidéo
Article suivantLa version finale de l’Oculus Rift arrivera au premier trimestre 2016
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here