Surreal Vision : Oculus VR rachète une start-up britannique

Oculus VR vient d’annoncer le rachat de Surreal Vision, une start-up britannique spécialisée dans la réalité augmentée.

Le fabricant de l’Oculus Rift, Oculus VR, continue à grandir par le rachat d’autres entreprises. Après avoir fait l’acquisition de Carbon Design et de Raknet, la filiale de Facebook vient d’annoncer le rachat de Surreal Vision, une start-up britannique spécialisée dans la réalité augmentée.

Basée au Royaume-Uni, Surreal Vision est une entreprise qui a été fondée par trois doctorants. Elle est spécialisée dans la réalité augmentée. Elle a développé une technologie de reconstruction en temps réel d’images 3D dans des scènes réelles.

Grâce à cette acquisition, Oculus VR renforce le potentiel de son casque de réalité virtuelle en lui offrant la possibilité de créer un environnement apte à répondre aux actions d’un utilisateur, et non plus une simple expérience cinématographique en trois dimensions. Concrètement, cela va permettre un nouveau niveau de présence et de téléprésence et permettant d’interagir avec des objets du monde tangible depuis la VR.

« Nous développons des techniques révolutionnaires de capture, d’interprétation, d’analyse, de gestion et de projection de modèles réels en réalité virtuelle en temps réel », explique Surreal Vision, dans le but que « les utilisateurs perçoivent le monde virtuel comme vraiment réel ».

Il est à préciser que le montant de ce rachat n’a pas été communiqué. On sait toutefois que l’équipe de la start-up britannique ira rejoindre les chercheurs d’Oculus VR.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiOS : l’iMessage qui fait planter à coup sûr votre iPhone
Article suivantNokia Networks annonce l’acquisition d’Eden Rock Communications

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here