Swift : le produit méconnu d’Apple

En tant que langage de programmation, Swift n’est pas un produit au même titre qu’un iPhone ou un Mac. Pourtant, il s’agit d’une innovation majeure d’Apple.

C’est pour remplacer Objective C qu’Apple a lancé le langage de programmation Swift, il y a une année. Il s’agissait d’un nouveau produit à l’intention des développeurs.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un appareil tel qu’un iPhone ou Mac, ni d’un service tel que Plans ou Siri, des produits employés par l’utilisateur, Swift est pourtant un véritable produit à part entière vu qu’il a dû conquérir des parts de marché face aux autres langages de programmation.

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il a réussi vu que, en une année, Swift est grimpé à la 22e place des langages informatiques les plus populaires, un excellent classement alors qu’il existe des centaines de langages de programmation.

Pour séduire les développeurs, Swift s’inspire des langages de programmation existant, notamment du langage Objective C, tout en y ajoutant de nombreuses commodités qui rendent la programmation plus facile et plus rapide, comme des mécanismes de récupération d’erreur, une syntaxe simple, une gestion automatique de la mémoire, etc.

Si Swift a aussi su séduire les développeurs, c’est parce que l’écosystème Apple est attractif pour les développeurs par le fait que la clientèle de la marque à la pomme est plutôt aisée, donc susceptible de payer pour une application, mais aussi le fait qu’ils sont fidèles, donc enclins à acheter d’autres produits de la marque. De plus, l’image d’Apple est forte, ce qui donne un certain poids à vouloir développer pour iOS et OS X.

Une autre force de Swift est qu’Apple a annoncé sa disponibilité en Open Source, ce qui signifie qu’il pourrait être envisagé de pouvoir prochainement développer en Swift pour d’autres plateformes, pour Linux par exemple, et pourquoi pas pour Windows ou Android ?

Vu que Swift apporte des gains de productivité en terme de développement, il est certain que lorsque les passerelles seront ouvertes vers d’autres systèmes d’exploitation, son engouement deviendra encore plus populaire au sein de la communauté des développeurs.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle Sommé par la CNIL sur le droit à l’oubli
Article suivantFacebook abandonne l’idée des satellites pour connecter la planète

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here