Teixobactin : un nouvel antibiotique qui a encore du chemin à faire

La découverte d’une nouvelle famille d’antibiotiques est une grande découverte, une découverte qui montre surtout le chemin encore à parcourir.

Alors que l’efficacité des antibiotiques connus s’est drastiquement érodée au fil du temps avec des bactéries qui deviennent de plus en plus résistantes, la découverte d’une nouvelle famille d’antibiotiques est une grande découverte à célébrer.

Mais avant que le Teixobactin fasse son apparition dans des médicaments, il va falloir tester son efficacité, déterminer s’il répond bien à toutes les attentes qui sont placées en lui, alors qu’il est très difficile de trouver et développer de nouveaux antibiotiques.

Selon les premiers tests, le Teixobactin semble prometteur vu qu’il tue des coccobactérie Gram positif tel que le Staphylococcus aureus, ainsi que la bactérie de la tuberculose. Par contre, cet antibiotique semble inefficace contre les Gram négatifs, ce qui signifie que ce n’est pas la solution non plus à tous les maux.

Alors que les bactéries donnant l’antibiotique sont si difficiles à cultiver, son industrialisation s’annonce compliquée. Par ailleurs, avant cela, il faudra procéder à des séries de tests cliniques dans le but de connaitre ses réels effets, mais aussi déterminer son dosage.

Dès lors, bien que la découverte du Teixobactin soit une grande découverte, le chemin reste encore long jusqu’à sa commercialisation.

Alors que la méthodologie utilisée par le Dr Kim Lewis s’est avérée efficace pour trouver le Teixobactin, il semble opportun de poursuivre dans cette voie pour trouver d’autres antibiotiques, ce qui permettrait d’élargir la palette de médicaments à disposition.

Bien évidemment, tout cela a un coût. C’est là que les calculs de rentabilité vont entrer en ligne de compte pour savoir si cela vaut la peine de continuer les recherches en vue d’une commercialisation ou s’il faut passer à autre chose.

Alors que les choix en matière d’antibiotiques deviennent problématiques, toute avancée est bonne à prendre. Il reste donc à espérer que le Teixobactin serve à découvrir de nouveaux horizons, tant du point de vue de la recherche de nouveaux antibiotiques que dans la production de médicaments adéquats.

Histoire de la résistance aux antibiotiques
Histoire de la résistance aux antibiotiques

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLeon ST Cupra : Seat dévoile la version break ST de la Leon Cupra
Article suivantUne grande partie du pétrole, du gaz et du charbon doivent rester sous terre

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here