Télécharger Google Chrome 32 pour Mac, Linux, GNU et Windows

Au lieu de tirer pleinement parti de l’interface Metro, une nouvelle version du navigateur Chrome de Google intègre des éléments de Chrome OS.

À l’instar de ce que fait Microsoft avec son Internet Explorer ou Mozilla avec son Firefox, les éditeurs de navigateurs tentent avant tout de tirer pleinement partir de l’interface Metro proposée avec Windows 8. Si cette réflexion semble de prime abord logique, ce n’est pourtant pas celle qui a été suivie par Google.

En effet, dans le cadre de son navigateur Chrome, Google a préféré opter pour certains éléments de Chrome OS. De fait, l’apparence de Chrome s’apparente à ce qu’on trouve sur les Chromebook avec une barre de raccourcis vers Gmail, Google Drive ou encore YouTube, ainsi qu’un gestionnaire de fenêtres, au bas de l’écran.

Cette version 32 est déjà stable, mais uniquement disponible pour Mac, Linux, GNU et Windows, mais pas pour Windows RT. Cette mouture corrige par ailleurs 11 vulnérabilités et propose de tester le contrôle parental via des comptes supervisés (bêta).

Pour finir, petit détail pratique, Chrome 32 ajoute de petites icônes sur les onglets qui permettent de plus facilement identifier certaines ressources utilisées, comme la webcam, le microphone, etc.

Si vous souhaitez télécharger Google Chrome 32 en version finale, cliquez ici.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPlus d’un million d’iPhone 5S livrés à China Mobile avant le lancement
Article suivantInternet : la justice américaine casse sa « neutralité »

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here