Téléphonie : il est possible de téléphoner depuis sous la Manche

À compter de ce mercredi, il sera possible d’utiliser la 3G lorsque vous emprunterez l’Eurotunnel sous la Manche.

Le groupe Eurotunnel, appuyé par la société Alcatel-Lucent et les opérateurs mobiles français Bouygues Telecom, Orange et SFR, a mis en service ce mercredi un système de retransmission optique dédié aux réseaux 2G et 3G dans le tunnel sous la Manche. Dès maintenant, il est donc possible de téléphoner depuis sous la Manche.

« L’application des technologies de pointe mises au point par Alcatel-Lucent et les opérateurs des télécoms a permis de réaliser plusieurs prouesses technologiques. Offrir un service sans fil, 100 mètres au-dessous du niveau de la mer, aux 20 millions de voyageurs qui empruntent les 53 km de l’Eurotunnel tous les ans a impliqué en effet la résolution de défis multiples », annonce le groupe Eurotunnel.

Concrètement, les opérateurs français proposeront une couverture 2G/3G dans le tunnel ferroviaire Sud (sens France – Grande-Bretagne) grâce à un câble de diffusion du signal radio permettant la diffusion des ondes et des répéteurs optiques installés tous les 750 mètres. Le tunnel Nord (sens Grande-Bretagne – France) sera couvert par les opérateurs de télécommunications britanniques après les Jeux Olympiques, explique encore Eurotunnel et Alcatel dans un communiqué commun.

L’opérateur de l’ouvrage tient par ailleurs à souligner le temps record pour réaliser ce projet : 10 mois.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPhone 5 : les anciens accessoires ne seront plus compatibles !
Article suivant4G LTE : analyse des impacts sur la TNT

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here