Téléphonie mobile : 15% des Français optent pour les forfaits low-cost

Selon les derniers chiffres de l’ARCEP, 69 millions de cartes SIM sont en circulation en France dont 11,2 millions pour des forfaits low-cost.

Depuis l’arrivée de Free Mobile dans le paysage de la téléphonie mobile français, le nombre de forfaits low-cost a littéralement explosé. C’est ainsi que l’Autorité de régulation des télécoms (ARCEP) estiment qu’il y a 69 millions de cartes SIM en circulation en France, don 11,2 millions pour des forfaits low-cost.

Avec ses 6,8 millions d’abonnés mobiles, c’est bien évidemment Free Mobile qui est le leader du marché, devant les 1,6 million de forfaits low-cost de B&You de Bouygues Telecom, ou les 1,4 million des clients Red de SFR ou encore les 1,4 million d’abonnés de l’offre Sosh d’Orange.

Occupant déjà 15% du marché alors qu’il était encore quasiment inexistant au début 2012, le marché du low-cost a le vent en poupe, mais a surtout révolutionné la téléphonie mobile en France. Face à ce boom, Delphine Ernotte-Cunci, directrice exécutive d’Orange, estime même que cette proportion pourrait passer la barre des 50% !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentTechnologie : comment ne plus perdre son ticket de transport ?
Article suivantApple : des contrefaçons « made in USA »

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here