Tout comme la Terre, Mars a eu une longue période glaciaire

Plus on apprend des choses sur Mars, plus on découvre que la planète rouge possède des similitudes avec la Terre. On ne parle bien évidemment pas d’aujourd’hui. À l’époque, la planète possédait notamment de l’eau, des rivières, peut-être un océan, et une atmosphère. Maintenant que des chercheurs ont découvert que Mars sort d’une longue période glaciaire, c’est un autre point commun qui existe entre la planète rouge et notre planète.

C’est grâce aux observations faites avec un radar embarqué sur la sonde américaine Mars Reconnaissance Orbiter que des chercheurs ont découvert que la planète rouge est en train d’émerger d’une longue période glaciaire. Comme ils l’écrivent dans un article paru dans la revue Science, cela fait environ 370 000 ans que les glaces ont commencé leur recul. Des modèles mathématiques avaient révélé cette possibilité, désormais ce sont des observations qui la confirment.

À la différence de la Terre, les cycles saisonniers sont plus longs sur Mars. Ils agissent par contre de la même manière au niveau de la distribution de la glace. Ces cycles sont aussi plus prononcés car l’axe de la planète rouge connaît des variations pouvant aller jusqu’à 60 degrés sur des périodes s’étalant sur des centaines de milliers à des millions d’années, alors que l’axe de notre planète n’a varié que de 2 degrés sur les mêmes périodes. Cette grande variabilité de son axe de rotation a contribué à déterminer le rayonnement solaire qui atteignait les différentes latitudes, influençant directement la stabilité de la glace.

Cela explique pourquoi les glaces se sont accumulées aux pôles. Les chercheurs ont déterminé une accumulation de 87 000 kilomètres cube de glace, principalement au pôle Nord, depuis la fin du dernier âge glaciaire il y a 370 000 ans environ. Cette conclusion pourrait aider à comprendre l’évolution de l’eau à la surface de la planète, mais aussi contribuer à donner des éléments de réponse au sujet de son habitabilité. Ces travaux aident aussi à mieux comprendre les variations climatiques au cours du temps et leur influence sur Mars, mais également comprendre comment son évolution à différer de celle de la Terre. « L’étude de la glaciologie sur Mars est importante pour l’exploration humaine de la planète dans le futur car l’eau sera essentielle pour permettre l’établissement d’un avant-poste habitable », précise Isaac Smith.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentTout le monde ne peut pas encore profiter des 300 Mbits/s de la 4G++ de SFR
Article suivantLes Français ne veulent pas de modification génétique des embryons
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here