Tesla fait jouer la concurrence des Etats américains pour implanter son usine

Le constructeur automobile américain Tesla prévoit de construire une usine géante de fabrication de batteries lithium-ion aux États-Unis. Avant de choisir son emplacement, Elon Musk fait jouer la concurrence entre les États américains.

C’est partenariat avec Panasonic que le constructeur automobile américain Tesla va construire une usine géante de fabrication de batteries lithium-ion aux États-Unis. Alors que la firme américaine construira et gérera le site, la société japonaise financera les équipements de production et fabriquera les cellules des batteries, une usine qui vise à abaisser le coût des batteries des voitures électriques dans le but d’accompagner les projets d’expansion du constructeur automobile.

Alors que jusqu’à 5 milliards de dollars pourraient être investis dans ce projet pour une usine qui devrait employer quelque 6 500 personnes à l’horizon 2020, la concurrence est rude entre les États américains pour s’attirer ce site de production.

C’est ainsi que la Californie, le Texas, l’Arizona, le nouveau Mexique et le Nevada sont en lice, une concurrence savamment entretenue par Elon Musk, le patron de Tesla. Les enjeux sont énormes, pour toutes les parties, vu que cela créerait de nombreux emplois et des retombées financières d’un côté, alors que ce sont des avantages fiscaux et la législation industrielle qui pèsent de l’autre côté de la balance.

C’est ainsi que l’Arizona serait par exemple prêt à faire des cadeaux fiscaux à Tesla, que la Californie serait prête à accorder des dérogations environnementales pour la plus grande dam des ONG, etc.

Alors que le choix de l’implantation est attendu d’ici la fin de l’année, le Nevada semble actuellement en tête, mais rien ne dit que l’un des prétendants ne va proposer une contre-offre à même de mettre tout le monde d’accord. Une chose est certaine, les États américains comptent bien également profiter de la manne représentée par les voitures électriques.

Elon Musk, le fondateur de Tesla , durant une visite à Amsterdam en janvier 2014.
Elon Musk, le fondateur de Tesla , durant une visite à Amsterdam en janvier 2014.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPop-up publicitaire : son créateur s’excuse de sa création
Article suivantCâbles sous-marins : Google va les protéger des requins

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here