Tesla : le crossover Model X arrivera en 2016

Le crossover Model X de Tesla aurait dû être commercialisé à partir de la fin 2014, il le sera dès le début 2016.

Tesla vient de mettre à jour la page web concernant son Crossover Model X. Annoncé en 2012 pour une commercialisation à la fin 2014, sa sortie a déjà été repoussée au début 2015. Finalement, elle a été une nouvelle fois retardée. Ce n’est qu’à partir du début de l’année 2016 que ce modèle devrait enfin être commercialisé, pour autant que son lancement ne soit pas une nouvelle fois retardée.

Selon ce qui s’est dit au salon automobile de Detroit, la première année de production du Model X serait d’ores et déjà totalement épuisée en raison d’une forte demande. Cela signifie que toutes les personnes qui ont déjà commandé cette voiture électrique devront encore patienter une année supplémentaire avant de pouvoir la recevoir.

Hormis cette histoire de commercialisation, Tesla annonce que le Model X arrivera avec le même choix de batterie que la berline Model S, c’est-à-dire 60 kWh, 85 kWh et 85 kWh Performance, avec un moteur sur chaque essieu en standard alors qu’il s’agit d’une option pour le modèle S.

Ce nième report de la sortie du Model X met une nouvelle fois en exergue le fait que chaque fois que Tesla annonce une nouvelle voiture, la société repousse plusieurs fois son lancement. Si cette manière de faire est frustrante pour les consommateurs, elle l’est d’autant plus que son PDG, Elon Musk, a pour habitude de tweeter des informations contradictoires par rapport à son équipe de relations publiques ou les réalités de la R&D.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentDes cellules souches pour réparer les fractures des os et les déchirements du cartilage
Article suivantNike : l’annonce des baskets « Retour vers le Futur » a surpris tout le monde

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here