Tesla porte l’autonomie de son Roadster à 650 km

Tesla avait créé le buzz en annonçant une annonce pour cette semaine. Cette annonce est le « Roadster 3.0 » une mise à jour qui porte l’autonomie de son Roadster à 650 km !

Alors que Tesla avait lancé le buzz au sujet d’une annonce pour cette semaine, est-ce que cela sera l’occasion de découvrir une nouvelle voiture ? Mauvaise nouvelle vu qu’Elon Musk n’a pas annoncé un nouveau modèle de véhicule, mais une mise à jour pour le Roadster.

Alors que le Roadster est la première voiture majeure de Tesla, le constructeur automobile lui annonce un pack « Roadster 3.0 ». Alors que l’autonomie actuelle de la voiture est de 245 miles, soit 400 kilomètres, cette mise à jour annonce une amélioration de la capacité de la batterie de 40 à 50%. Son autonomie, grâce à ce nouveau pack, passera é 400 miles, soit 650 kilomètres.

Pour démontrer la capacité de ce pack « Roadster 3.0 », Tesla prévoit de faire la démonstration en reliant San Francisco à Los Angeles, non-stop, au début 2015.

Tesla précise que l’amélioration de la batterie a été possible en remplaçant l’ancienne technologie datant de 2008 par une plus récente, mais aussi par l’adoption d’une nouvelle cellule lithium ion capable d’emmagasiner 31% d’énergie en plus. C’est ainsi que la nouvelle batterie de ce pack « Roadster 3.0 » est capable de fournir 70 kWh.

Pour 2015, Tesla annonce également des améliorations aérodynamiques pour sa Roadster, soit une réduction de 15% du coefficient de traînée de la voiture, mais aussi de nouveaux pneus et des roulements de roue modifiés.

Il est encore à préciser que Tesla ne communique pour le moment aucun prix pour son pack « Roadster 3.0 », ni aucune date exacte de disponibilité.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentInsolite : un iPhone 5S trieur de M&M’s
Article suivantUne femme accepte de se faire mordre 180 000 fois par des punaises de lit !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here