Une tête sur un autre corps ? Greffe soi-disant réussie avec des singes

Le neurochirurgien Sergio Canavero avait suscité le scepticisme lorsqu’il avait évoqué la possibilité de greffer un corps humain sur la tête d’un autre humain. Aujourd’hui, il annonce que cette greffe aurait été réussie sur des singes.

C’est devant l’Académie américaine de chirurgie neurologique et orthopédique, l’année dernière, que le Pr Sergio Canavero avait présenté son projet « Heaven ». Ce projet fou consiste à vouloir greffer un corps humain sur la tête d’un autre humain. Lors de sa conférence, le neurochirurgien a prédit que cela serait possible chez l’homme en 2017.

L’intention du Pr Canavero n’est pas tenter une telle greffe uniquement pour le fun, mais de pouvoir donner un nouveau corps aux personnes qui en ont besoin, par exemple un tétraplégique. Mais face aux innombrables obstacles à surmonter, comme ressouder la moelle épinière, reconnecter les fibres nerveuses, rétablir la circulation sanguine dans le cerveau, préserver les fonctions cognitives …, le scepticisme était de mise chez tous les spécialistes.

Visiblement, ce scepticisme n’a pas découragé le neurochirurgien de l’université de Turin. Avec le professeur XiaoPing Ren, de l’université médicale de Harbin, il aurait réussi à greffer le corps d’un singe sur la tête d’un autre singe. Vu qu’aucune publication n’a été faite au sujet de cette opération, on ne sait pas trop si elle a réellement réussi vu qu’elle n’a pas été validée par d’autres scientifiques.

C’est la sérieuse revue Newscientist qui rapporte l’information. Le Pr Canavero aurait notamment utilisé du polyéthylène glycol, parcouru par un courant électrique, pour préserver la membrane des cellules nerveuses, refroidi la tête pour limiter le déficit d’irrigation, et aurait réussi à rétablir la circulation sanguine entre le corps et la tête. Par contre, la moelle épinière n’aurait pas réussi à être raccordée.

C’est donc sans retrouver ses fonctions motrices que le singe aurait survécu à cette greffe de l’extrême, avec un cerveau qui n’aurait subi aucune lésion. Par contre, pour des raisons éthiques, l’animal n’a pas été maintenu en vie plus de 20 heures. À la revue, le neurochirurgien a confié qu’« Il est important que les gens arrêtent de croire que c’est impossible. C’est parfaitement possible et nous sommes en train d’y travailler ».

Sans validation de cette opération, il est difficile d’affirmer qu’elle ait bien réussi. Cela pourrait être fait prochainement vu que les travaux du Pr Canavero devraient être relatés dans sept articles qui seront publiés dans des revues aussi prestigieuses que Surgery et CNS Neuroscience & Therapeutics dans les mois à venir.

Si une telle greffe pourrait être un réel espoir pour les personnes tétraplégiques, elle pose aussi de grandes questions au sujet de son éthique. Que dire au sujet d’une greffe d’un corps de 20 ans sur une tête de 80 ans ? Qui sera le père d’un enfant, le corps ou la tête ? Une fois que la technique d’une telle intervention sera maitrisée, il faudra donc aussi régler tous les problèmes éthiques qu’une telle greffe pose.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBrotli apportera plus de vitesse à Chrome, Firefox et Opera
Article suivantWindows 10 Mobile : d’autres smartphones compatibles avec Continuum

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here