Tinder : autre chose que juste des relations sexuelles occasionnelles

On pourrait croire que Tinder sert avant tout à trouver des plans culs vite faits. En fait, son but serait aussi tout autre.

Depuis son lancement, l’application Tinder s’est forgé une réputation au niveau des rencontres… à caractères sexuelles, des rencontres brèves, rapides, sans lendemain… bref des plans culs. En fait, le service ne propose pas que ça. C’est Sean Rad, le CEO de Tinder qui l’explique.

80% des utilisateurs cherchent des relations à long terme

Comme l’explique Sean Rad, le patron de Tinder, l’image du service décrite précédemment correspond en fait à seulement 20% des utilisateurs. Les autres utilisent Tinder pour chercher autre chose. Quoi ?

« Nous venons de réaliser un sondage auprès de plus de 300 000 de nos utilisateurs. Ce que nous avons constaté, c’est plus de 80% des utilisateurs de Tinder sont là pour trouver une relation à long terme », a-t-il déclaré lors de la conférence Web Summit de Dublin.

« Tinder est ce que nous en faisons. Il rapprocher les gens. Ce que vous voulez faire avec dépend entièrement de vous. Il y a parfois des mariages, des amitiés et tout le reste. Il y a aussi des bébés… beaucoup de bébés Tinder ».

Sean Rad confie que ce sont plus de 1,5 million de rendez-vous qui réalisés chaque semaine grâce à Tinder, 1 million de premier rendez-vous et 500 000 autres rendez-vous ?

Tinder est un énorme changement de culture

Alors que Tinder fait face à de nombreuses critiques médiatiques, comme celle de Vanity Fair ou l’enquête de GlobalWebIndex. Son CEO préfère évoquer le fait que son application est un énorme changement de culture et que « Chaque fois que vous avez un énorme changement dans la culture, vous allez toujours subir des critiques. Cela ne signifie pas que vous avez fait quelque chose de grave ou de méchant ».

Des changements à venir

Sean Read a profité de cette conférence pour évoquer de nouvelles fonctionnalités pour Tinder, des outils qui permettront « d’établir de nouvelles connexions avec de nouvelles façons d’interagir ».

Il a aussi parlé d’un changement d’algorithme « énorme » qui permettra d’accroitre le nombre de correspondance « de plus de 30% ».

Il conclut en déclarant que « Tout le monde essaie d’être le prochain Tinder. On ne se soucie pas beaucoup de la concurrence et des imitateurs, nous en sommes flattés. C’est une mauvaise stratégie pour eu de vouloir nous copier, car cela les oblige d’être 10 fois mieux et de réinventer la roue. »

Que pensez-vous des applications de rencontre telles que Tinder ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiOS : des millions d’applications utilisent des backdoors
Article suivantiPhone 7 : déjà énormément de rumeurs circulent !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here