Tinder : son PDG est renvoyé pour une histoire de harcèlement sexuel

L’actionnaire principal de l’application de rencontre Tinder vient de renvoyer son PDG parce que celui-ci a fermé les yeux sur un cas de harcèlement sexuel.

Au mois de juillet, Whitney Wolfe, cofondatrice de Tinder, avait accusé Justin Mateen, un autre cofondateur de la start-up, de harcèlement sexuel. Après avoir eu une relation avec lui, la jeune femme aurait été injuriée à plusieurs reprises par SMS et en public après leur rupture.

Témoin de l’une de ces scènes, Sean Rad, cofondateur et PDG de Tinder, n’a rien fait. C’est pour avoir fermé les yeux sur cette affaire de harcèlement sexuel que IAC, l’actionnaire majoritaire de la start-up, a décidé de le renvoyer.

Alors que cette affaire s’est finalement soldée par un règlement à l’amiable moyennant un dédommagement d’un million de dollars, il est bon de préciser que sur les cinq cofondateurs de Tinder, Whitney Wolfe a été écartée, tout comme Justin Mateen et Sean Rad.

Privé de la majorité de ses cofondateurs, l’avenir de Tinder passera peut-être par la nomination d’un profil opérationnel, à la manière d’un Eric Schmidt chez Google, ce qui est certainement le rêve de l’actionnaire principal.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCrash-tests : note maximale pour la Tesla Model S
Article suivantGoogle Drive se dote d’un lanceur d’application interne

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here