Toyota boucle son année fiscale en progression

C’est lors d’une conférence de presse organisée le mercredi 11 mai que le groupe Toyota Motor Corporation a présenté les résultats de son année fiscale 2015-2016 bouclée au 31 mars. C’est Akio Toyoda, le président du groupe, qui a annoncé les résultats et donnés quelques commentaires.

Toyota annonce un chiffre d’affaires de 28 403,1 milliards de yens (213,6 milliards d’euros), un résultat en progression de 4,3 % par rapport à l’exercice fiscal précédent. Sa marge opérationnelle progresse, elle, de 3,8 % pour atteindre 2 750,5 milliards de yens (19,8 milliards d’euros).

Il est à souligner que le groupe japonais annonce également que 1 055,6 milliards de yens (7,9 milliards d’euros) ont été dépensés pour ses investissements R&D. Cela démontre clairement les intentions du constructeur d’évoluer vers de nouvelles technologies toujours plus innovantes.

Entre ses marques Toyota, Lexus, Daihatsu et Hino, le groupe annonce la vente de 10 094 millions de véhicules dans le monde au cours de l’année fiscale écoulée, dont 844 412 uniquement en Europe. Par rapport à l’exercice 2014-2015, le nombre total de véhicules vendus a légèrement reculé de 0,7 %.

Pour l’exercice fiscal qui vient de débuter, Akio Toyoda se montre relativement optimiste en prévoyant la vente de 10 150 millions de véhicules (+0,6 %) pour atteindre l’objectif d’un chiffre d’affaires de 26 500,0 milliards de yens (220,8 milliards d’euros) et une marge opérationnelle de 1 700 milliards de yens (14,2 milliards d’euros).

À l’instar des ventes d’hybrides qui ont augmenté de 38% en Europe, le groupe Toyota a de sérieux atouts à faire valoir pour atteindre ses objectifs fixés. Le constructeur peut aussi compter sur la fiabilité de la Mirai pour percer dans le marché des voitures à pile à hydrogène.

Bonne année fiscale pour Toyota, ses résultats progressent

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentOrange annonce la nouvelle Livebox uniquement pour ses offres Play et Jet
Article suivantMontréal et le cap sur l’autopartage 100 % électrique
Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m'a déprimé. Lorsqu'un ami m'a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m'a fait tilt ! Découvrir les technologies d'aujourd'hui que tout le monde pourra utiliser demain… m'a donné une nouvelle inspiration. Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m'a filament proposé d'écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m'intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here