Toyota livre un bus à hydrogène au gouvernement métropolitain de Tokyo

Le premier bus à pile à combustible hydrogène commercialisé sous la marque Toyota a été livré au Bureau des Transports du Gouvernement métropolitain de Tokyo.

Toyota Motor Corporation vient de livrer le premier bus à pile à combustible hydrogène (PAC) commercialisé sous la marque Toyota au Bureau des Transports du Gouvernement métropolitain de Tokyo. Baptisé Toyota FC Bus (pour Fuel Cell), il sera mis en service en mars sur la ligne de bus de Toei, avec un second bus qui doit être livré le même mois.

Toyota prévoit de mettre en service plus de 100 bus à hydrogène, principalement dans l’agglomération de Tokyo, en prévision des Jeux olympiques et paralympiques de 2020. L’utilisation croissante des bus à PAC dans les zones urbanisées devrait aider le grand public à mieux comprendre leur utilité dans le cadre des transports en commun.

Le système de pile à hydrogène retenu est le TFCS1 (Toyota Fuel Cell System) initialement conçu pour la Mirai. De fait, son rendement énergétique est supérieur à celui des moteurs à combustion interne et ses performances environnementales bien meilleures, puisqu’il n’émet ni CO2 ni polluant en roulant. De plus, le bus à PAC est conforme aux normes relatives aux planchers surbaissés2, destinées à faciliter l’accès à bord aux personnes âgées et aux jeunes enfants.

Le bus dispose en outre d’un système à forte capacité de distribution externe d’électricité, capable de fournir jusqu’à 9 kW3 de puissance et une grande quantité d’électricité : jusqu’à 235 kWh4. Il pourrait ainsi servir de source d’alimentation en cas de catastrophe, par exemple auprès de refuges tels que des gymnases scolaires5, ou encore pour alimenter des appareils électroménagers dans les logements.

Le développement et les essais de démonstration du Toyota FC Bus ont été menés dans le cadre du démonstrateur Next-Generation Energy and Social Systems6 lancé par le Ministère de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie (METI) et du programme Low Carbon Technology Research and Development7 chapeauté par le Ministère de l’Environnement. Le bus a ensuite été inscrit dans le Program for promoting low carbonization of local transportation8 du Ministère japonais de l’Agriculture, de l’aménagement du territoire, des transports et du tourisme (MLIT).

Le Groupe Toyota voit dans l’hydrogène une source d’énergie future au fort potentiel. Toyota a déjà lancé la Mirai à pile à combustible hydrogène, tout en s’impliquant dans le développement technologique et commercial de bus et de chariots élévateurs à PAC, mais aussi de piles à combustible fixes à usage domestique. À l’avenir, Toyota compte accélérer les différents développements en cours, de manière à favoriser l’avènement d’une société de l’hydrogène.

Fiche technique synthétique du Toyota FC Bus (modifié pour la ligne de Toei)
Fiche technique synthétique du Toyota FC Bus
  1. Système combinant la technologie hybride et la technologie de pile à combustible, basée essentiellement sur la pile Toyota FC Stack et des réservoirs d’hydrogène à haute pression.
  2. Bus sans marche d’accès, qui répondent au cahier des charges des bus à plancher surbaissé établi par le Ministère japonais de l’Agriculture, de l’aménagement du territoire, des transports et du tourisme.
  3. La puissance électrique effective dépend des performances du bloc d’alimentation.
  4. Après transformation courant continu/alternatif par le bloc d’alimentation. La capacité électrique effective dépend du rendement du transformateur du bloc d’alimentation, de la quantité d’hydrogène restante et de la consommation électrique.
  5. Nécessite des travaux de câblage dans le bâtiment.
  6. Aide apportée aux régions qui se donnent des objectifs ambitieux en matière de création d’infrastructures énergétiques et sociétales de nouvelle génération, qui prennent des initiatives innovantes et ont été choisies dans le cadre du démonstrateur Next-Generation Energy and Social System Demonstration.
  7. Aide du Ministère de l’Environnement en faveur du développement et de la démonstration de technologies de réduction des émissions de CO2, en vue d’obtenir un abaissement drastique.
  8. Aide du MLIT aux entreprises de transport sur route et autres, afin de favoriser la mise en service de bus, taxis et utilitaires électriques, de bus et taxis à pile à combustible et de moyens de transport ultra-compacts.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here