Toyota Gazoo Racing fin prêt pour Silverstone

Le week-end prochain aux Six Heures de Silverstone, TOYOTA GAZOO Racing attaquera la saison 2017 du Championnat du Monde d’Endurance (WEC) FIA avec une nouvelle voiture et des équipages remaniés.

C’est une TS050 HYBRID à la motorisation fortement revue et dotée de nouveautés mécaniques et aérodynamiques qui effectuera ses débuts sportifs lors de cette première des neuf manches qui décideront de l’issue du championnat 2017.

Le règlement 2017 n’autorisant que deux configurations aérodynamiques, Toyota a choisi d’utiliser la version à appui renforcé à Silverstone, où la marque est montée sur le podium à chacune de ses cinq participations précédentes.

Ce circuit de 5,901 km – l’un des plus anciens du calendrier WEC puisqu’il a été inauguré en 1948 – est réputé pour ses enchaînements de virages rapides, où l’appui au sol prime sur la vitesse pure.

Avec quelque 35 000 km d’essais au compteur durant l’intersaison, dont les deux jours de prologue à Monza début avril, l’équipe s’apprête à se disputer à nouveau les honneurs du championnat du monde avec les LMP1 Porsche.

Triple champion du monde des voitures de tourisme, José María López effectue ses débuts chez Toyota au volant de la TS050 HYBRID #7, aux côtés de Mike Conway et Kamui Kobayashi, respectivement champion et vice-champion 2016.

Dans la voiture #8, Anthony Davidson, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima sont réunis pour la troisième saison consécutive. Anthony et Sébastien courent ensemble depuis 2013 et ont remporté le titre en 2014 sous ce même numéro 8.

Vedettes britanniques, Anthony et Mike sont donc sur leurs terres à Silverstone où ils ont récolté leur part de lauriers au fil des ans. Tous deux sont récipiendaires du Trophée Richard Lloyd, remis au membre le plus titré du British Racing Drivers’ Club.

L’entrée en piste débutera vendredi par deux séances d’essais de 90 minutes, suivies d’un entraînement final d’une heure le samedi matin avant les qualifications. La course de six heures, au cours de laquelle la voiture victorieuse a bouclé l’an dernier 1 144 km, s’élancera dimanche à midi.

Toshio Sato, Président de l’équipe : « Le coup d’envoi d’une saison de WEC est toujours un grand moment d’excitation, et nous abordons Silverstone pleins d’espérances et d’attentes. Je tiens à remercier l’équipe des gros efforts accomplis cet hiver afin de présenter la nouvelle TS050 HYBRID et la préparer pour la nouvelle saison. C’est une période très intense pour toute l’écurie, mais je suis fier de la préparation et convaincu que nous avons fait tout notre possible pour être prêt à temps. Nous allons maintenant pouvoir nous situer par rapport à Porsche et comptons donner le maximum pour obtenir de beaux résultats. »

Mike Conway (TS050 HYBRID #7) : « À Silverstone, je joue à domicile : c’est un circuit où j’ai couru à de très nombreuses reprises. Il me plaît beaucoup car il enchaîne les virages rapides, c’est très amusant. La course s’annonce délicate, notamment en raison du trafic, mais je pense que nous avons une voiture compétitive et une bonne préparation. Même s’il nous est difficile aujourd’hui de nous situer par rapport à notre principal rival, je suis certain que nous aurons une belle bagarre. Je l’attends donc avec impatience et je suis optimiste. »

Kamui Kobayashi (TS050 HYBRID #7) : « C’est un circuit génial et chargé d’histoire, en course d’endurance notamment, et j’adore rouler devant le public anglais. Ce sont de vrais passionnés de course automobile, qui viennent d’habitude en foule. Nous sommes ici pour gagner : c’est donc l’objectif à Silverstone. Comme toujours en WEC, ce sera difficile mais nous voulons montrer nos performances après les essais hivernaux positifs. Aucun doute là-dessus : nous pouvons donner un beau spectacle. »

José María López (TS050 HYBRID #7) : « Je suis extrêmement impatient d’effectuer ma toute première course en LMP1, et la première pour Toyota. Les essais se sont bien déroulés et je me sens déjà parfaitement intégré à l’équipe. Avec Mike et Kamui, nous avons rapidement tissé des liens forts et j’ai hâte de courir avec eux ce week-end. Il y a longtemps que je n’ai pas couru à Silverstone, mais quel plaisir d’y revenir ! C’est un circuit très rapide et je suis certain que la TS050 HYBRID y sera très agréable à piloter.

Sébastien Buemi (TS050 HYBRID #8) : « Silverstone est un circuit qui demande beaucoup d’appui : à mon avis, il convient très bien à la voiture. J’y ai de bons souvenirs : mon premier podium en WEC en 2013, le titre l’année suivante et un autre podium en 2015. Globalement, j’y ai toujours fait une bonne course ; espérons donc qu’il en ira de même cette année. De plus, j’aime l’ambiance de Silverstone : comme le public est vraiment enthousiaste, il est toujours sympa d’y revenir. Difficile de savoir ce qui nous attend… Au vu des résultats du prologue, nous pensons être compétitifs. Reste maintenant à le confirmer. »

Anthony Davidson (TS050 HYBRID #8) : « C’est une saison pleine de promesses. Bien sûr, je suis « dans mon jardin » à Silverstone puisque j’habite tout près et j’y pilote depuis des années toutes sortes de voitures. C’est un circuit fabuleux qui met vraiment en relief les performances des protos LMP1 modernes, en particulier dans les virages rapides où l’on tire parti de l’appui. La course au titre débute ici et je crois fermement que nous avons les moyens de nous battre en tête.

Kazuki Nakajima (TS050 HYBRID #8) : « Personnellement, j’adore Silverstone. C’est un tracé super où l’on se fait vraiment plaisir au volant, et l’enchaînement de virages rapides de Copse à Maggotts est une des meilleures portions de circuit au monde. Nos prétentions sont claires : gagner la course. Il est difficile de prédire le niveau de compétitivité des deux constructeurs de LMP1, mais le défi me passionne. J’ai le sentiment que nous sommes prêts à aborder la saison. »

TOYOTA GAZOO Racing aux 6 Heures de Silverstone :

  • 2012 #7 : 3e aux qualifications ; 2e en course.
  • 2013 #7 : 1er aux qualifications ; 4e en course. #8 : 2e aux qualifications ; 3e en course.
  • 2014 #7 : 1er aux qualifications ; 2e en course. #8 : 5e aux qualifications ; 1er en course.
  • 2015 #1 : 4e aux qualifications ; 3e en course. #2 : 6e aux qualifications ; 4e en course.
  • 2016 #5 : 6e aux qualifications ; 16e en course. #6 : 5e aux qualifications ; 2e en course.

TOYOTA GAZOO Racing en Championnat du Monde d’Endurance FIA :

C’est en 1983 que Toyota s’est engagé pour la première fois en Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, signant le début d’une longue participation dans cette discipline. Depuis 1985, Toyota a couru 18 fois aux 24 Heures du Mans et s’est adjugé la 2e place à cinq reprises, son meilleur résultat dans cette course. En 2012, Toyota s’est engagé en WEC nouvelle formule, en s’appuyant d’une part sur l’expertise de son centre technique de Higashi-Fuji pour le groupe hybride, d’autre part sur les compétences et les installations de TOYOTA Motorsport GmbH pour le développement du châssis. Basée à Cologne en Allemagne, cette écurie plurinationale compte des ingénieurs issus des départements Sport automobile et Hybride de Toyota, qui mettent leurs technologies et leur savoir-faire au service des modèles de série. Depuis 2012, la marque a signé 10 pole positions, gagné 11 courses et fini à 31 reprises sur le podium. En 2014, l’équipe a remporté les titres de Champion du Monde des Pilotes et des Constructeurs avec la TS040 HYBRID. Un an plus tard, Toyota fêtait les 30 ans de son premier engagement au Mans.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentMark Ronson partenaire de Lexus pour le lancement du nouveau LC
Article suivantToyota GAZOO Racing WRC – Résultats Tour de Corse
Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m'a déprimé. Lorsqu'un ami m'a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m'a fait tilt ! Découvrir les technologies d'aujourd'hui que tout le monde pourra utiliser demain… m'a donné une nouvelle inspiration. Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m'a filament proposé d'écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m'intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here