Toyota : les premières Mirai à hydrogène arrivent en Europe

Alors qu’elle est commercialisée au Japon depuis décembre 2014, la Mirai arrive enfin en Europe.

C’est depuis décembre 2014 que Toyota commercialise la Mirai au Japon, une berline 4 places au style avant-gardiste dotée d’une carrosserie en plastique renforcé de fibre de carbone.

La principale particularité de cette voiture de 4,89 m de long est qu’elle abrite une véritable petite usine en étant alimentée à l’hydrogène. L’hydrogène est stocké dans des réservoirs situés sous le plancher alors qu’une pile à combustible produit du courant électrique pour le moteur de 154 ch/335 Nm. Au final, le véhicule ne rejette que de la vapeur d’eau.

Toyota annonce une accélération de 0 à 100 km/h en 9,6 secondes, une vitesse de pointe de 178 km/h et une autonomie d’environ 480 kilomètres.

Cinq premiers exemplaires de la Mirai viennent d’arriver en Europe, ils ont été débarqués dans les ports de Bristol (Grande-Bretagne) et de Zeebrugge (Belgique).

La commercialisation de la Mira en Europe est prévue à partir du mois de septembre en Grande-Bretagne, au Danemark et en Allemagne, des pays où il existe déjà les prémices d’un réseau de distribution d’hydrogène. Son prix sera de 66 000 euros.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBreaking news : Facebook veut rivaliser avec Twitter
Article suivantVidéo : les fans d’Apple apprécient… Android qui tourne sur un iPhone !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here