Technologie

La Toyota Mirai à hydrogène s’invite dans une entreprise néerlandaise

Aux Pays-Bas, la Toyota Mirai à hydrogène ne cible pas seulement les particuliers, les entreprises sont également séduites par cette voiture propre.

C’est en décembre 2014 que Toyota a lancé la commercialisation de la Mirai, une voiture zéro émission qui fonctionne avec une pile à combustible alimentée par de l’hydrogène. Après le Japon, c’est aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Danemark, en Allemagne, en Belgique, en Norvège et maintenant aux Pays-Bas qu’elle est proposée. La Mirai, qui signifie « futur » en japonais, ambitionne de séduire les particuliers soucieux de l’impact de leur véhicule sur l’écologie.

En tant que distributeur de gaz et d’électricité, la société néerlandaise Stedin est justement soucieuse de son impact sur l’environnement. C’est pour cette raison qu’elle compte disposer d’une flotte d’entreprise constituée essentiellement de véhicules à zéro émission d’ici 2020. C’est comme cela qu’elle vient de recevoir deux Mirai.

Les deux Mirai de Stedin rejoignent la flotte de véhicules d’entreprise. Les berlines à hydrogène seront à la disposition de tous les employés, quel que soit leur poste.

Le gouvernement des Pays-Bas soutient la Mirai

Le Japon, les États-Unis, le Royaume-Uni, le Danemark, l’Allemagne, la Belgique, la Norvège, les Pays-Bas et la Suède avant la fin de l’année, cela peut sembler bien peu de pays où Toyota commercialise la Mirai. En fait, il faut considérer cette question sous deux points de vue. Le premier est qu’il faut le pays soit pourvu d’un minimum d’infrastructure de distribution d’hydrogène. Il ne faut pas oublier que c’est l’hydrogène qui fait avancer la Mirai en servant à produire de l’électricité dans sa pile à combustible, ce qui lui permet de ne rejeter que de la vapeur d’eau.

Le second point concerne l’appui gouvernemental. Justement, aux Pays-Bas, le gouvernement soutient clairement les voitures peu ou non polluantes par une fiscalité incitative. Ainsi, les clients de la Mirai profitent de nombreux avantages fiscaux, comme l’exemption de la taxe sur les produits de luxe et de la taxe routière jusqu’en 2020. Par ailleurs, l’impôt sur l’avantage en nature lié à l’utilisation d’un véhicule de société a été ramené à 4 %, en égard des émissions nulles du véhicule Toyota à hydrogène.

Tags

Articles similaires

1 thought on “La Toyota Mirai à hydrogène s’invite dans une entreprise néerlandaise”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir par désactiver votre bloqueur de publicité.