Toyota : ouverture des commandes du RAV4 Hybride

Après que les 200 exemplaires de la série limitée de RAV4 Hybride One aient trouvé preneurs, Toyota annonce la disponibilité du RAV4 Hybride à la commande.

C’est à l’occasion du récent Salon de Francfort que Toyota a présenté au grand public le nouveau RAV4, ainsi que le RAV4 Hybride.

Pour marquer le lancement de la version hybride de SUV, Toyota a proposé ce modèle sous la forme d’une série limitée RAV4 Hybride One richement dotée. Maintenant que les 200 exemplaires de la série ont tous été réservé, le constructeur ouvre les commandes au RAV4 Hybride.

Le Rav4 est disponible avec un moteur essence 2,0 litres VVT-i de 151 ou un diesel 2,0 litres D-4D de 143 ch, alors que le RAV4 Hybride a droit à une motorisation hybride essence de 197 ch. Ce modèle sera lancé d’ici quelques mois.

Dans sa version Active, le RAV4 est proposé à 28 000 euros en version diesel et à 29 000 euros en version essence.

Les tarifs passent à respectivement 30 400 euros et 31 400 euros en version Dynamic. Le modèle RAV4 Hybride Dynamic est quant à lui proposé à 33 400 euros.

En version Design, les prix sont de 33 800 euros, 34 800 euros et 36 500 euros pour respectivement les modèles RAV4 143 D-4D Design, RAV4 151 VVT-i AWD Design et RAV4 Hybride Design.

Pour finir, le RAV4 143 D-4D Lounge sera proposé à 35 900 euros, le RAV4 151 VVT-i AWD Lounge à 37 600 euros et le RAV4 Hybride Lounge à 39 700 euros.

Nouveau prix de la Toyota Yaris

Il est à noter que Toyota a aussi annoncé les prix de la nouvelle Yaris version 2016.

En version Active, son prix démarrera à 13 700 pour la version 3 portes, pour grimper jusqu’à 21 200 euros pour la Yaris Hybride 100h Collection 5 portes.

toyota-rav4-hybride-photo-1

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLes 3 phases de la NASA pour coloniser Mars
Article suivantApple a désactivé son application News en Chine

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here