Toyota s’exalte pour un mystérieux concept RND

Dans un communiqué exaltant, Toyota annonce la prochaine présentation d’un concept-car baptisé RND. Qu’est-ce qui se cache derrière ce mystère ?

Dans le but de se démarquer des nombreuses nouveautés qui submergent les salons automobiles, Toyota a décidé d’organiser un événement spécifique pour présenter un nouveau concept-car, une pratique qui est de plus pratiquée. Le constructeur a donc envoyé des cartons d’invitation pour le lundi 26 janvier 2015.

Hormis son nom, RND, le mystère est bien évidemment, total sur ce nouveau véhicule. Le mystère est d’autant plus épais vu le communiqué d’une quinzaine de lignes qui accompagne l’invitation.

Ce texte mentionne par exemple que le concept RND est « susceptible de modifier le visage de l’automobile sportive », qu’il sera dévoilé le 26 janvier au Royaume-Uni avant de débuter « un développement intensif sur circuit qui pourrait l’amener à changer le visage de l’automobile sportive en quelques semaines. L’impact du concept RND dépassera son propre cadre, car il a le potentiel pour modifier le style de chaque véhicule actuel. »

Toyota évoque également le plaisir de la conduite à très haut niveau, un changement radical de direction pour la marque et affirme que le caractère conceptuel du RND n’est que provisoire, car il va très vite se transformer en un véhicule de série. Il est précisé que l’industrialisation et les fournisseurs sont déjà prêts, que le prix de la version route est déjà fixé de manière à rendre le RND accessible au plus grand nombre et sur le plus de marchés possible.

Dans des propos totalement exaltés, Toyota se dit même « fier de cette auto et de la contribution qu’elle va apporter au monde dans lequel on vit aujourd’hui ».
Ce communiqué est donc tout aussi mystérieux que ce concept RND. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Toyota nous a mis l’eau à la bouche et qu’on est désormais impatient…

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWhatSim : 10 euros/an pour utiliser WhatsApp à l’international
Article suivantLa Ford Mustang devient officiellement mondiale

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here