Tremblement de terre au Maroc : plus de peur que de mal

La terre a tremblé ce lundi matin au Maroc. Un séisme de magnitude 6,1 a été enregistré à 62 km au nord de la ville d’Al Hoceïma. Plus de peur que de mal par rapport à 2004. Malheureusement, un enfant de 8 ans serait tout de même mort.

Le réveil a été un peu brutal ce lundi 25 janvier 2016 pour les habitants du nord du Maroc et du sud de l’Espagne. Ils ont été réveillés par un tremblement de terre de magnitude 6,1 à 04h22 (heure locale). Selon l’Institut américain de géologie (UGSG), l’épicentre se situait en mer Méditerranée, à 62 km au nord de la ville d’Al Hoceïma. La secousse a été ressentie dans le sud de l’Espagne et le nord du Maroc, notamment dans la ville d’Al Hoceïma et dans l’enclave de Melilla, territoire espagnol du nord du Maroc.

Un tremblement similaire avait frappé la ville d’Al Hoceïma en 2004, un séisme de magnitude 6,3 avait provoqué la mort de 630 personnes. Cette fois, le bilan est nettement moins lourd. Seul un enfant de 8 ans serait malheureusement mort à cause de ce séisme, alors qu’une demi-douzaine de blessés aurait été admise à l’hôpital. Sans que cela soit pour le moment vérifié, il pourrait encore y avoir une seconde victime selon le site d’information local Rif24.

Si le bilan humain est très limité, ce n’est pas le cas des dégâts matériels. Il y a eu plusieurs effondrements de pans de façades et de balcons. Le temps de s’assurer que tout soit sécurisé, les écoles sont restées fermées ce lundi.

Il est à souligner que la secousse n’a pas été unique. Après la secousse principale, la terre a tremblé encore plusieurs fois sous forme de répliques, notamment une autre secousse de magnitude 5,3.

Tremblement de terre au Maroc !
Tremblement de terre au Maroc !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLe cerveau humain est capable de stocker autant de données que tout le web !
Article suivantPeut-on surprendre le PDG de Daimler ? Oui, avec des voitures autonomes

Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j’ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l’information et l’actualité. De fil en aiguille, j’ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l’amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m’intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l’univers, ce qui s’est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l’impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l’impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here