Tristan Nitot : de Mozilla Europe à Cozy Cloud

On sait déjà que Tristan Nitot a quitté Mozilla Europe. On sait désormais qui va rejoindre l’éditeur Cozy Cloud en tant que chef de produit.

Il y a quelques temps, Tristan Nitot avait annoncé son départ de Mozilla pour pouvoir se consacrer à l’écriture d’un livre sur la surveillance de masse. Aujourd’hui, on apprend que l’ancien président de Mozilla Europe à l’intention de rejoindre la société Cozy Cloud en tant que chef de produit.

« Le monde a besoin d’un cloud respectueux des données des utilisateurs », a annoncé Tristan Nitot sur son blog. Il justifie son choix par la nécessité de mettre l’internaute aux commandes de ses informations personnelles numériques, contestant ainsi l’attitude des entreprises, dont l’activité, est de recueillir des données des utilisateurs pour les monétiser.

Alors que Cozy Cloud édite un logiciel libre qui permet de fournir un service de cloud sur un serveur personnel, la mission de Tristan Nitot sera de servir d’ambassadeur pour l’organisme. Sa tâche sera principalement de « connaître la plateforme Cozy Cloud pour qu’elle gagne des utilisateurs, des contributeurs et des développeurs d’application ».

Alors qu’il est possible d’écrire ses propres apps qui vont tourner sur le serveur, « On peut très bien imaginer un mash-up de la facturation détaillée d’opérateur téléphonique avec le carnet d’adresses : au lieu de voir une longue liste de numéros difficiles à interpréter, on pourrait les remplacer par les noms des personnes. Ça n’est qu’un exemple, mais on peut tout imaginer, avec l’accès aux relevés bancaires, avec les relevés d’électricité, le quantified self… » imagine déjà Tristan Nitot.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentDes chercheurs expliquent le changement de couleur des caméléons
Article suivantTsunami de 2011 : Street View se met à jour

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here