Trois greffes dont une crânienne réalisées en même temps sur un patient aux USA

Jim Baysen, un Américain, n’est certainement pas un patient comme les autres ; il vient en effet de faire la une mondiale après avoir subi une triple greffe au cours d’une même opération chirurgicale qui a duré plus de 15 heures et mobilisé 50 spécialistes. Cet exploit médical a eu lieu dans un hôpital du Texas sous la houlette du Pr Jesse Selber de l’université de Houston.

Le patient quinquagénaire diabétique depuis son enfance, souffrait d’un cancer du cuir chevelu (appelé léiomyosarcome)., une forme de cancer extrêmement rare, et dont il a été opéré avec succès en mai dernier. Les différentes radiations de la chimiothérapie ont engendré une blessure au crâne avec une difficile à soigner de manière basique à cause du diabète du malade. Le choix d’effectuer une greffe d’une partie du crâne endommagé et celle du cuir chevelu est un pari hautement risqué que le Pr Selber a pris comme il l’explique lui-même en affirmant l’extrême précision que cette micro chirurgie nécessite notamment dans la réparation des minuscules vaisseaux sanguins (0,15 mm de diamètre) qu’il fallait recoudre, sans oublier que toute opération autour du cerveau est toujours délicate.

L’exploit ne réside pas dans la nature de la greffe crânienne elle-même (une première avait déjà été réalisée aux Pays-Bas avec une greffe en 3D en plastique), mais c’est la première fois qu’on utilise des greffons humains provenant d’un donneur. Et comme cela ne suffisait pas, Jim Baysen a été greffé d’un rein et d’un pancréas au cours de cette même opération, cette dernière double greffe ne pouvant se faire sans que celle de la boîte crânienne n’ait eu lieu !

En tout cas notre cher patient, informaticien de métier, se porte bien aux dernières nouvelles et est content de pouvoir rentrer chez lui très bientôt.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAppli Gossip : cyber harcelement go and zzzziiip… 
Article suivantLa folle course du Tourist Trophy, entre Side-Car et Superbike au menu 2015

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here