Tugboat : Facebook acquiert une start-up spécialisée dans le paiement en ligne

Tugboat, une start-up spécialisée dans le paiement en ligne, vient d’être rachetée par le réseau social Facebook.

Alors que Facebook n’a pour le moment publié aucun communiqué, c’est la start-up Tugboat qui annonce sa prochaine fermeture sur son blog. « Nous rejoindrons l’équipe de Facebook pour travailler sur des médias tels que les actualités et la vidéo », précisent les dirigeants de cette plateforme de paiement en ligne.

Fondée en 2012, la start-up californienne Tugboat vient donc d’être rachetée par le réseau social. La plateforme cessera toute activité le 30 juin, les inscriptions au service étant d’ores et déjà closes.

Tugboat propose une solution de paiement en ligne à l’intention des éditeurs de contenus, plus proche du patronage que de la transaction commerciale à proprement parler. Dans les faits, sa solution permet à des éditeurs de site web ou à des créateurs de contenus d’accéder à une plateforme leur permettant de percevoir des fonds de la part de leurs utilisateurs. « Avec Tugboat, les éditeurs peuvent promouvoir des offres personnalisées pour encourager le soutien de leur public », son offre se destine aux TPE-PME, mais aussi aux créateurs indépendants.

Un porte-parole de Facebook, interrogé par Business Insider, indique qu’il ne s’agit pas d’une acquisition en raison du fait que seul le fondateur et PDG de Tugboat, Andrew Anker, rejoindra le réseau social.

Alors que Facebook vient de lancer « Instant Articles », la solution de Tugboat pourrait lui être associée afin de proposer une nouvelle forme de rémunération.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAvec Flow, Microsoft veut se lancer une appli mobile de messagerie instantanée
Article suivantLa vie sur Mars ne sera pas de tout repos

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here