TurboFan améliore les performances JavaScript de Chrome de 29%

Les ingénieurs de Google sont en train de réduire la consommation de Chrome, mais aussi d’améliorer ses performances, notamment grâce à TurboFan.

Dans le but d’améliorer le navigateur Chrome, les ingénieurs de Google suivent plusieurs voies. Une des pistes vise à réduire la consommation d’énergie alors qu’une autre est d’améliorer les performances.
C’est ainsi que, sur son blog officiel, la firme de Mountain View explique être en train de travailler sur TurboFan, un nouveau compilateur de type JIT pour le moteur d’exécution V8.

TurboFan est pour le moment implémenté dans Chrome, mais n’est activé que pour certains types de code.

Ce compilateur à la volée serait plus simple à maintenir sur le plan communautaire et optimiserait une plus grande variété de code que le compilateur précédent.

Les premiers tests, réalisés avec le benchmark d’Octane, révèlent que TurboFan exécute le JavaScript 29% plus rapidement, ce qui est un très net gain en performances.

Dans un premier temps, TurboFan visait à optimiser le code pour son exécution sur les architectures x86 ou ARM en 32 ou 64-bit. « Dans les prochains mois, nous activerons TurboFan sur de plus en plus de types de JavaScript », avait expliqué l’ingénieur Ben L. Titzer.

Le but avoué de TurboFan est donc de remplacer à terme l’ancien compilateur CrankShaft.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPebble Time : le meilleur choix actuel en matière de smartwatch
Article suivantLe piratage à distance d’une voiture qui doit servir de prise de conscience

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here